Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

Obama scandalisé par le versement de bonus aux dirigeants d'AIG

Vidéo par Guillaume COUDERC

Dernière modification : 24/03/2009

Le président américain n'a pas eu de mots assez durs pour dénoncer les bonus versés aux dirigeants de l'assureur AIG, bénéficiaire d'une substantielle aide de l'État. Mais la marge de manœuvre de l'administration américaine reste limitée.

REUTERS - Le président Barack Obama s'est élevé lundi en des termes virulents contre le versement d'importants bonus aux dirigeants de l'assureur AIG et a chargé le secrétaire au Trésor Timothy Geithner de prendre toutes les mesures légales pour s'y opposer.

 

AIG a reçu environ 173 milliards de dollars puisés dans les finances publiques dans le cadre du plan de sauvetage décidé par le prédécesseur de Geithner dans l'administration Bush, Hank Paulson.

 

L'assureur prévoit à présent de verser à ses employés des bonus d'un montant total de 165 millions de dollars.

 

"Cette entreprise s'est trouvée en détresse financière à cause de son imprudence et de sa rapacité", a accusé Obama lors d'une intervention à la Maison blanche.

 

"Dans ces circonstances, il est difficile de comprendre comment les traders des marchés dérivés peuvent mériter un quelconque bonus, sans parler de 165 millions de dollars de primes. Comment justifient-ils ce scandale auprès des contribuables qui maintiennent leur entreprise à flot ?"

 

Obama a indiqué avoir chargé Timothy Geithner d'utiliser "tout recours légal" pour empêcher le versement de ces bonus.

 

"Je sais qu'il travaille à la résolution de ce problème avec le nouveau PDG (d'AIG) Edward Liddy, qui a pris ses fonctions après la conclusion des contrats prévoyant ces bonus", a indiqué le président américain.

 

Cette affaire révèle la nécessité d'une réforme des instances de régulation, a ajouté Obama.

 

Première publication : 16/03/2009

COMMENTAIRE(S)