Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le brio", Camelia Jordana sur la voie de l’éloquence

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les espoirs déçus des Tunisiens de Bir Ali, 7 ans après la révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Uber piraté massivement

En savoir plus

Moyen-Orient

Ouverture de la première ambassade du Liban en Syrie

Vidéo par Christophe ROBEET

Dernière modification : 16/03/2009

La première ambassade du Liban à Damas a été inaugurée après l'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays, en octobre dernier. Une ambassade syrienne avait ouvert ses portes à Beyrouth en décembre.

REUTERS - Le Liban a ouvert lundi une ambassade dans le centre de Damas, a déclaré un responsable libanais dans la capitale syrienne.

Le drapeau libanais a été hissé sur les locaux de l'ambassade, où se trouve un chargé d'affaires.

Le Liban et la Syrie n'ont pas entretenu de relations diplomatiques depuis leur création, à la suite des mandats exercés sur leurs territoires par la Grande-Bretagne et la France au lendemain de la Première Guerre mondiale.

La Syrie, qui a retiré ses forces du Liban en 2005, au terme de 29 ans de présence, a ouvert l'année dernière une ambassade à Beyrouth, mais n'a pas encore nommé un ambassadeur. Le Liban, de son côté, a désigné Michel Khoury comme ambassadeur à Damas.

La Syrie avait par le passé refusé de nouer des rapports diplomatiques avec le Liban, en relevant que les deux pays entretenaient d'étroites relations sans avoir besoin d'ambassades. Pendant une bonne partie de l'histoire, les dirigeants basés en Syrie ont contrôlé le territoire qui correspond au Liban d'aujourd'hui.

Mais certains détracteurs de Damas - comme la France et les Etats-Unis - estiment qu'en refusant des relations diplomatiques normales avec le Liban, la Syrie cherchait à miner sa souveraineté.

La Syrie a dominé la politique libanaise pendant une trentaine d'années, jusqu'à l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005. Cet événement avait déclenché de grandes manifestations et abouti au départ des forces syriennes du pays.

En octobre dernier, le président syrien, Bachar el Assad, a décidé par décret d'instaurer des relations diplomatiques avec le Liban, dans la foulée de la sortie de crise politique à Beyrouth en mai dernier et de l'amélioration des relations entre la Syrie et le nouveau gouvernement d'union libanais.
 

Première publication : 16/03/2009

COMMENTAIRE(S)