Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

Amériques

L'Argentine en passe de nationaliser une usine de Lockheed

Dernière modification : 17/03/2009

La présidente argentine, Cristina Kirchner, a décidé de nationaliser une usine de l'avionneur américain Lockheed. Si la loi passe l'obstacle du Congrès, l'État devra débourser 64 millions de dollars pour que l'entreprise réintègre son giron.

AFP - La présidente argentine Cristina Kirchner a annoncé mardi un projet de nationalisation de l'ancienne usine militaire d'avions de Cordoba, dans le centre du pays, détenue par le groupe aéronautique américain Lockheed Martin.
  
A l'occasion d'une cérémonie publique à Cordoba, Mme Kirchner a annoncé avoir signé "le projet de loi par lequel nous allons transférer à l'Etat national les actions (de Lockheed), qui permettra à cet instrument stratégique de développement national de technologie aéronautique de revenir dans le patrimoine de l'Etat".
  
La concession de l'usine avait été octroyée sous le gouvernement du péroniste libéral Carlos Menem (1989-1999), mais le gouvernement de Kirchner a s'est entendu avec le groupe américain sur un contrat de transition pour y mettre un terme.
  
Si le Congrès approuve le projet, cela signifiera pour le gouvernement argentin une dépense de 64 millions de dollars pour une entreprise qui réalise  un chiffre d'affaires annuel de quelque 50 millions de dollars.
  
Lockheed Martin est un géant qui a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 31 milliards de de dollars. 
  
L'usine de Cardoba, à quelque 800 km au nord-ouest de Buenos Aires, oeuvre à la nouvelle motorisation de dix avions militaires IA-63 Pampa, un jet d'entraînement développé en Argentine, dérivé de l'Alpha Jet allemand, selon le ministère de la Défense.
  
L'ancienne Usine militaire d'avions, fondée en 1927, produisait avant d'être privatisée, d'autres modèles d'avions militaires, dont le jet Pampa et le bimoteur à turbopropulseurs Pucara, qui fut utilisé dans la guerre anglo-argentine autour des îles Malouines en 1982.
  
Pendant les années 50, sous le gouvernement de Juan Peron, l'usine a conçu aussi un avion de chasse à réaction, le Pulqui II, dont le développement était dirigé par l'ingénieur allemand Kurt Tank, qui s'était installé en Argentine après la seconde guerre mondiale.

Première publication : 17/03/2009

COMMENTAIRE(S)