Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Le Conseil constitutionnel retoque la loi Boutin

©

Dernière modification : 18/03/2009

Saisis le 25 avril dernier par des élus socialistes, les sages du Palais Royal ont censuré six articles de la loi dite "Boutin" sur le logement. Ce texte, adopté le 19 février, visait à favoriser le renouvellement des locataires dans les HLM.

AFP - Le Conseil constitutionnel a annoncé mercredi avoir censuré six articles de la loi Boutin sur le logement, dont l'obligation d'installer des détecteurs de fumée dans les habitations et la création d'un  prélèvement sur les trésoreries d'organismes HLM.
  
Le Conseil présidé par Jean-Louis Debré avait été saisi le 25 février par les élus socialistes sur ce texte adopté définitivement le 19 février et visant notamment à favoriser le renouvellement des locataires du parc social en supprimant le droit au maintien dans les lieux pour les plus fortunés.
  
Les sages du Palais Royal ont censuré tout ou partie de 4 articles cités dans le recours des socialistes.
  
Il s'est saisi de lui-même de deux autres dispositions, retoquées en tant que "cavaliers" rajoutés au texte, sans rapport avec son objet principal.
  
L'un de ces deux articles instaurait l'obligation d'installer sous cinq ans des détecteurs de fumée dans tous les logements. L'autre avait trait aux communes polynésiennes.
  
Les sages du Palais royal ont aussi invalidé (article 4) une disposition créant un prélèvement sur les organismes gestionnaires du logement social à trésorerie excédentaire.
  
Etaient visés les mieux dotés des 800 organismes français de HLM: entre 60 et 70 d'entre eux, disposant de 500 millions d'euros d'excès de trésorerie.
  
Mais aux yeux des sages, un tel prélèvement nouveau s'assimile à l'impôt. Il doit à ce titre être défini - en taux et en assiette - par la loi et donc par le Parlement. Or le texte de loi renvoyait à un décret en Conseil d'Etat le soin de définir le "potentiel financier" du prélèvement (destiné à abonder la caisse de garantie du logement locatif social). Pas suffisant, a dit le Conseil.
  
Autre suppression: l'autorisation du maintien dans leur logement social de locataires à fortes ressources, en fonction d'un critère purement juridique (statut de l'immeuble avant son achat par l'organisme de HLM).
  
"Ce critère est sans rapport avec l'objectif d'attribuer les logements aux plus défavorisés", selon le Conseil constitutionnel.

Première publication : 18/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)