Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Le Conseil constitutionnel retoque la loi Boutin

Dernière modification : 18/03/2009

Saisis le 25 avril dernier par des élus socialistes, les sages du Palais Royal ont censuré six articles de la loi dite "Boutin" sur le logement. Ce texte, adopté le 19 février, visait à favoriser le renouvellement des locataires dans les HLM.

AFP - Le Conseil constitutionnel a annoncé mercredi avoir censuré six articles de la loi Boutin sur le logement, dont l'obligation d'installer des détecteurs de fumée dans les habitations et la création d'un  prélèvement sur les trésoreries d'organismes HLM.
  
Le Conseil présidé par Jean-Louis Debré avait été saisi le 25 février par les élus socialistes sur ce texte adopté définitivement le 19 février et visant notamment à favoriser le renouvellement des locataires du parc social en supprimant le droit au maintien dans les lieux pour les plus fortunés.
  
Les sages du Palais Royal ont censuré tout ou partie de 4 articles cités dans le recours des socialistes.
  
Il s'est saisi de lui-même de deux autres dispositions, retoquées en tant que "cavaliers" rajoutés au texte, sans rapport avec son objet principal.
  
L'un de ces deux articles instaurait l'obligation d'installer sous cinq ans des détecteurs de fumée dans tous les logements. L'autre avait trait aux communes polynésiennes.
  
Les sages du Palais royal ont aussi invalidé (article 4) une disposition créant un prélèvement sur les organismes gestionnaires du logement social à trésorerie excédentaire.
  
Etaient visés les mieux dotés des 800 organismes français de HLM: entre 60 et 70 d'entre eux, disposant de 500 millions d'euros d'excès de trésorerie.
  
Mais aux yeux des sages, un tel prélèvement nouveau s'assimile à l'impôt. Il doit à ce titre être défini - en taux et en assiette - par la loi et donc par le Parlement. Or le texte de loi renvoyait à un décret en Conseil d'Etat le soin de définir le "potentiel financier" du prélèvement (destiné à abonder la caisse de garantie du logement locatif social). Pas suffisant, a dit le Conseil.
  
Autre suppression: l'autorisation du maintien dans leur logement social de locataires à fortes ressources, en fonction d'un critère purement juridique (statut de l'immeuble avant son achat par l'organisme de HLM).
  
"Ce critère est sans rapport avec l'objectif d'attribuer les logements aux plus défavorisés", selon le Conseil constitutionnel.

Première publication : 18/03/2009

COMMENTAIRE(S)