Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Corée du Sud : les "chaebols" sous le feu des questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Leçon de diplomatie chinoise pour le néophyte Donald Trump"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux de Manuel Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'organisation EI perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

LE DÉBAT

"Non" au référendum en Italie : quelles conséquences dans le pays et en Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth porte à 18 milliards d'euros le déficit en 2009

Dernière modification : 18/03/2009

Le ministre français du Budget a annoncé que le déficit de la Sécurité sociale atteindra entre 17 et 18 milliards d'euros en 2009. En cause : les baisses de recettes consécutives à la crise économique.

Reuters - Le déficit de la Sécurité sociale s'aggravera en 2009 et devrait être de "17-18 milliards d'euros" en raison de la baisse des recettes due à la crise économique, a estimé mercredi le ministre du Budget, Eric Woerth.

Le gouvernement prévoit une atonie de la masse salariale ce qui se traduira, selon lui, par un manque à gagner de huit ou neuf milliards dans les caisses de la Sécurité sociale.

"Ce qui est colossal, c'est qu'on perd huit à neuf milliards (d'euros) de recettes. On sera à 17-18 milliards d'euros de déficit", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes parlementaires. La masse salariale représente quelque 75% des recettes de la Sécu.

Les perspectives 2009-2010 rendues publiques par Bercy à l'occasion de la Commission économique de la nation qui s'est tenue mardi chiffrent le déficit des organismes de sécurité sociale à 0,9% du produit intérieur brut en 2009, puis 1,3% en 2010, contre 0,1% en 2008.

Le déficit des administrations sociales entre en compte dans le déficit public qui, selon la prévision gouvernementale, se monterait à 5,6% du PIB cette année avant de revenir à 5,2% en 2010, contre 3,4% en 2008.

Devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale, le 20 janvier, Eric Woerth avait estimé le déficit de la Sécu à 12,6 milliards d'euros. Le 17 février, dans un entretien accordé à la presse, il avait évoqué un "trou" de 15 milliards d'euros.

Le gouvernement a, depuis, revu ses prévisions de croissance économique et table désormais sur une contraction de 1,5% du PIB cette année.

Première publication : 18/03/2009

COMMENTAIRE(S)