Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth porte à 18 milliards d'euros le déficit en 2009

Dernière modification : 18/03/2009

Le ministre français du Budget a annoncé que le déficit de la Sécurité sociale atteindra entre 17 et 18 milliards d'euros en 2009. En cause : les baisses de recettes consécutives à la crise économique.

Reuters - Le déficit de la Sécurité sociale s'aggravera en 2009 et devrait être de "17-18 milliards d'euros" en raison de la baisse des recettes due à la crise économique, a estimé mercredi le ministre du Budget, Eric Woerth.

Le gouvernement prévoit une atonie de la masse salariale ce qui se traduira, selon lui, par un manque à gagner de huit ou neuf milliards dans les caisses de la Sécurité sociale.

"Ce qui est colossal, c'est qu'on perd huit à neuf milliards (d'euros) de recettes. On sera à 17-18 milliards d'euros de déficit", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes parlementaires. La masse salariale représente quelque 75% des recettes de la Sécu.

Les perspectives 2009-2010 rendues publiques par Bercy à l'occasion de la Commission économique de la nation qui s'est tenue mardi chiffrent le déficit des organismes de sécurité sociale à 0,9% du produit intérieur brut en 2009, puis 1,3% en 2010, contre 0,1% en 2008.

Le déficit des administrations sociales entre en compte dans le déficit public qui, selon la prévision gouvernementale, se monterait à 5,6% du PIB cette année avant de revenir à 5,2% en 2010, contre 3,4% en 2008.

Devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale, le 20 janvier, Eric Woerth avait estimé le déficit de la Sécu à 12,6 milliards d'euros. Le 17 février, dans un entretien accordé à la presse, il avait évoqué un "trou" de 15 milliards d'euros.

Le gouvernement a, depuis, revu ses prévisions de croissance économique et table désormais sur une contraction de 1,5% du PIB cette année.

Première publication : 18/03/2009

COMMENTAIRE(S)