Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

Moyen-Orient

Al-Assad et Abdallah II veulent "assainir" les relations interarabes

©

Dernière modification : 29/03/2009

Le président syrien s'est rendu en Jordanie, pour sa première visite officielle depuis cinq ans. Bachar al-Assad et le roi Abdallah II ont plaidé en faveur d'un rapprochement entre pays arabes. Et évoqué le processus de paix au Moyen-Orient.

AFP - Le roi Abdallah II de Jordanie et le président syrien Bachar el-Assad ont appelé vendredi à Amman à un "assainissement" du climat entre les pays arabes, à neuf jours d'un sommet arabe au Qatar, a indiqué le palais royal.
   
A l'occasion de la première visite en cinq ans du président syrien à Amman, "les deux dirigeants ont souligné la nécessité d'un assainissement du climat" interarabe, a indiqué le palais dans un communiqué à l'issue d'une rencontre entre les deux leaders.
   
Abdallah II et M. Assad ont "appelé à des visions claires pour servir les intérêts arabes et faire face aux défis auxquels est confronté le monde arabe", selon le communiqué.
   
Les discussions ont également porté sur le processus de paix au Moyen-Orient et les efforts pour réconcilier les Palestiniens, toujours selon le palais.
   
La visite est intervenue alors que les pays arabes préparent leur sommet annuel qui se tiendra les 29 et 30 mars à Doha.
   
M. Assad, qui a quitté la Jordanie après la rencontre, s'était rendu la dernière fois à Amman en 2004, alors que la dernière visite du roi Abdallah II à Damas remonte à 2007.
   
Les relations entre la Jordanie, un allié des Etats-Unis, et la Syrie, un adversaire de Washington sous l'administration de George W. Bush, ont été tendues ces dernières années en raison de différends notamment sur les problèmes du monde arabe et le processus de paix avec Israël.
   
En mars 2008, la Jordanie, qui a signé en 1994 un accord de paix avec Israël, avait envoyé une délégation de bas niveau au sommet arabe en Syrie.
   
Une décision similaire avait été prise par les deux puissances pro-occidentales de la région, l'Egypte et l'Arabie saoudite, apparemment pour protester contre le rôle politique de Damas au Liban et les relations étroites entre la Syrie et l'Iran chiite.
 

Première publication : 20/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)