Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Economie

La filiale de la banque espagnole Santander sera nationalisée

Dernière modification : 20/03/2009

Le président vénézuelien Hugo Chavez annonce la nationalisation de la "Banco de Venezuela", filiale locale du groupe bancaire espagnol Grupo Santander. Objectif : renforcer le système bancaire public national.

Reuters - Le Venezuela va nationaliser la filiale locale de la banque espagnole Grupo Santander, a annoncé jeudi le président Hugo Chavez, alors que l'opération était dans l'impasse depuis plusieurs semaines.
 
"Aujourd'hui nous sommes revenus sur le sujet, j'annonce la nationalisation de la Banco de Venezuela afin de renforcer le système bancaire pubic national", a déclaré Chavez lors d'une réunion ministérielle télévisée.
 
Chavez avait déjà ordonné la prise de contrôle de la banque en juillet mais les discussions entre Grupo Santander et son gouvernement ont été freinées par la chute des prix du pétrole, ressource majeure du Venezuela.
 
Des responsables de la banque et une source gouvernementale au fait des négociations avaient assuré un peu plus tôt dans le mois que l'opération ne se ferait pas en 2009. Banco de Venezuela est un des principaux établissements du pays.

Première publication : 20/03/2009

COMMENTAIRE(S)