Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Commission européenne : l'équipe Juncker passe son grand oral

En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Syrie : la coalition a bombardé un important complexe gazier tenu par l'EI

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Plus de 70 personnes tuées en deux jours de combats

Dernière modification : 20/03/2009

Plus de 70 personnes ont été tuées, jeudi, dans des combats ayant éclaté dans plusieurs régions d'Afghanistan. Il s'agit de l'un des bilans les plus lourds depuis le début de l'année, selon les forces américaines et les autorités afghanes.

AFP - Les forces américaines et les autorités afghanes ont annoncé vendredi la mort de près de 70 personnes depuis jeudi, dont une vingtaine de policiers, tuées dans différentes régions d'Afghanistan lors de combats parmi les plus meurtriers depuis le début de l'année dans ce pays.
   
Une quarantaine de personnes ont été tués jeudi et vendredi dans ces combats qui ont éclaté du sud au nord de l'Afghanistan, au moment où ce pays s'apprête à fêter le Nouvel An persan, Nawroz, qui coïncide avec l'équinoxe de printemps.
   
Trente insurgés ont été tués jeudi dans la province du Helmand, l'un des principaux bastions des talibans dans le sud du pays, où un député afghan réputé hostile aux talibans avait péri dans un attentat le même jour.
   
Ce bilan annoncé par l'armée américaine est le plus lourd depuis plus de deux mois en une seule opération. Le 7 janvier, l'armée américaine avait annoncé que les forces de la coalition avaient tué 32 insurgés lors d'une opération près de Kaboul.
   
Jeudi, une patrouille des forces afghanes et de la coalition sous commandement américain a été attaquée "par de nombreux insurgés armés qui ont ouvert un feu nourri à l'arme légère et à la roquette", a annoncé un communiqué.
   
La patrouille "a riposté à l'arme légère, avec l'appui d'un soutien aérien, tuant 30 combattants", a ajouté le communiqué, alors qu'un soldat afghan avait été légèrement blessé.
   
Ce bilan n'a pu être vérifié de source indépendante.
   
Les talibans avaient revendiqué jeudi l'attentat à la bombe qui a coûté la vie au député Dad Mohammad Khan et à quatre autres hommes dans le Helmand, une des régions d'Afghanistan où ils sont les plus actifs.
   
Le Helmand est aussi la principale région productrice d'opium en Afghanistan, un pays qui fournit 90% de cette drogue dans le monde. Le trafic alimenterait les caisses des talibans.
   
L'armée américaine a par ailleurs annoncé que trois autres insurgés avaient été tués vendredi lors d'un raid mené contre une cellule qui participait à la fabrication de bombes dans le but de commettre des attentats à Kaboul.
   
Ce raid a été mené par l'armée afghane et les forces de la coalition dans la province de Logar, au sud de la capitale.
   
Sept talibans ont également été tués dans la province de Farah, dans le sud-ouest, par des soldats afghans et de la coalition au moment où ils s'apprêtaient à attaquer la maison du gouverneur provincial, a annoncé à l'AFP le gouverneur, Rohul Amin.
   
Plus tard dans la journée, dans la même province, neuf policiers et six talibans présumés ont été tués dans une attaque attribuée à la milice fondamentaliste, toujours selon le gouverneur.
   
Toujours à Farah, un autre policier a trouvé la mort dans un attentat-suicide mené avec une voiture piégée contre un véhicule de la police, a ajouté M. Amin.
   
Dans la province de Jawzjan, une région du nord du pays habituellement épargnée par l'insurrection, neuf policiers afghans et un chef de district ont été tués dans des combats vendredi avec des talibans, a annoncé la police.
   
Les affrontements ont eu lieu dans le district de Koshtipa, frontalier du Turkmenistan.
   
Enfin, six talibans présumés ont été tués vendredi par les forces de la coalition au cours de différents incidents dnas les provinces de la Kunar, dfu Logar et de Helmand.
   
L'insurrection des talibans a gagné en intensité depuis deux ans, en particulier dans le sud et l'est du pays, visant le gouvernement soutenu par les Occidentaux ainsi que les forces internationales, dont 75.000 soldats sont déployés en Afghanistan.
   
Le président américain Barack Obama, dont le pays compte déjà 38.000 soldats en Afghanistan, a ordonné le déploiement de 17.000 militaires supplémentaires et engagé une réflexion pour définir une nouvelle stratégie dans ce pays dont il a fait le front central de la lutte menée par Washington contre le terrorisme.
   
L'Otan a également promis d'envoyer des renforts en prévision de l'élection présidentielle qui doit se tenir le 20 août.
 

Première publication : 20/03/2009

COMMENTAIRE(S)