Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Asie - pacifique

Plus de 70 personnes tuées en deux jours de combats

Dernière modification : 20/03/2009

Plus de 70 personnes ont été tuées, jeudi, dans des combats ayant éclaté dans plusieurs régions d'Afghanistan. Il s'agit de l'un des bilans les plus lourds depuis le début de l'année, selon les forces américaines et les autorités afghanes.

AFP - Les forces américaines et les autorités afghanes ont annoncé vendredi la mort de près de 70 personnes depuis jeudi, dont une vingtaine de policiers, tuées dans différentes régions d'Afghanistan lors de combats parmi les plus meurtriers depuis le début de l'année dans ce pays.
   
Une quarantaine de personnes ont été tués jeudi et vendredi dans ces combats qui ont éclaté du sud au nord de l'Afghanistan, au moment où ce pays s'apprête à fêter le Nouvel An persan, Nawroz, qui coïncide avec l'équinoxe de printemps.
   
Trente insurgés ont été tués jeudi dans la province du Helmand, l'un des principaux bastions des talibans dans le sud du pays, où un député afghan réputé hostile aux talibans avait péri dans un attentat le même jour.
   
Ce bilan annoncé par l'armée américaine est le plus lourd depuis plus de deux mois en une seule opération. Le 7 janvier, l'armée américaine avait annoncé que les forces de la coalition avaient tué 32 insurgés lors d'une opération près de Kaboul.
   
Jeudi, une patrouille des forces afghanes et de la coalition sous commandement américain a été attaquée "par de nombreux insurgés armés qui ont ouvert un feu nourri à l'arme légère et à la roquette", a annoncé un communiqué.
   
La patrouille "a riposté à l'arme légère, avec l'appui d'un soutien aérien, tuant 30 combattants", a ajouté le communiqué, alors qu'un soldat afghan avait été légèrement blessé.
   
Ce bilan n'a pu être vérifié de source indépendante.
   
Les talibans avaient revendiqué jeudi l'attentat à la bombe qui a coûté la vie au député Dad Mohammad Khan et à quatre autres hommes dans le Helmand, une des régions d'Afghanistan où ils sont les plus actifs.
   
Le Helmand est aussi la principale région productrice d'opium en Afghanistan, un pays qui fournit 90% de cette drogue dans le monde. Le trafic alimenterait les caisses des talibans.
   
L'armée américaine a par ailleurs annoncé que trois autres insurgés avaient été tués vendredi lors d'un raid mené contre une cellule qui participait à la fabrication de bombes dans le but de commettre des attentats à Kaboul.
   
Ce raid a été mené par l'armée afghane et les forces de la coalition dans la province de Logar, au sud de la capitale.
   
Sept talibans ont également été tués dans la province de Farah, dans le sud-ouest, par des soldats afghans et de la coalition au moment où ils s'apprêtaient à attaquer la maison du gouverneur provincial, a annoncé à l'AFP le gouverneur, Rohul Amin.
   
Plus tard dans la journée, dans la même province, neuf policiers et six talibans présumés ont été tués dans une attaque attribuée à la milice fondamentaliste, toujours selon le gouverneur.
   
Toujours à Farah, un autre policier a trouvé la mort dans un attentat-suicide mené avec une voiture piégée contre un véhicule de la police, a ajouté M. Amin.
   
Dans la province de Jawzjan, une région du nord du pays habituellement épargnée par l'insurrection, neuf policiers afghans et un chef de district ont été tués dans des combats vendredi avec des talibans, a annoncé la police.
   
Les affrontements ont eu lieu dans le district de Koshtipa, frontalier du Turkmenistan.
   
Enfin, six talibans présumés ont été tués vendredi par les forces de la coalition au cours de différents incidents dnas les provinces de la Kunar, dfu Logar et de Helmand.
   
L'insurrection des talibans a gagné en intensité depuis deux ans, en particulier dans le sud et l'est du pays, visant le gouvernement soutenu par les Occidentaux ainsi que les forces internationales, dont 75.000 soldats sont déployés en Afghanistan.
   
Le président américain Barack Obama, dont le pays compte déjà 38.000 soldats en Afghanistan, a ordonné le déploiement de 17.000 militaires supplémentaires et engagé une réflexion pour définir une nouvelle stratégie dans ce pays dont il a fait le front central de la lutte menée par Washington contre le terrorisme.
   
L'Otan a également promis d'envoyer des renforts en prévision de l'élection présidentielle qui doit se tenir le 20 août.
 

Première publication : 20/03/2009

COMMENTAIRE(S)