Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

Amériques

Chavez annonce une baisse de 6,7 % du budget du pays

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Dernière modification : 22/03/2009

Le président Hugo Chavez a réduit, samedi, le budget du Venezuela de 6,7 % pour compenser la chute de la demande en pétrole, ressource majeure du pays qui représente la moitié des recettes publiques du pays.

AFP - Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a annoncé samedi une réduction de 6,7% du budget de l'Etat pour 2009, en raison de la crise mondiale et de la chute du prix du pétrole qui représente la moitié des recettes publiques du pays.

Le budget de l'Etat vénézuélien avoisinera les 72,7 milliards de dollars en 2009, contre 77,86 milliards prévus à la fin 2008, a précisé le président Chavez au cours d'une allocution destinée à annoncer des mesures économiques pour faire face à la crise.

Le prix du baril de pétrole a été réestimé à 40 dollars, contre 60 dollars en 2008, lors de la préparation du budget de cette année. Par ailleurs, le volume de production a été évalué à 3,172 millions de barils/jour, "en raison des réductions que nous avons du opérer dans le cadre de l'Opep", a poursuivi M. Chavez.

Le président vénézuélien a également annoncé une réduction des frais de représentation de l'Etat, un plafonnement des salaires des fonctionnaires et une application stricte des objectifs budgétaires, en précisant que de nouvelles recettes fiscales viendraient d'une augmentation de la TVA (impôt sur la consommation) de 9 à 12%.

Il a souligné que le prix de l'essence à la pompe restera "le moins cher du monde", à 0,04 dollar le litre à la pompe depuis 13 ans. "Nous devrons changer cela, mais ce n'est pas le moment", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il comptait promouvoir l'usage du gaz comme carburant.

En outre, il a indiqué qu'il ne comptait pas dévaluer la monnaie locale, dont le taux de change officiel est à 2,15 bolivars pour un dollar depuis 2005.

"Au Venezuela, personne n'a senti le moindre effet de la crise cette année, mais cela ne veut pas dire que nous n'allons pas en être affecté dans le futur. La crise nous touche de façon indirecte, avec les prix du pétrole, bien que ceux-ci se relèvent depuis les dernières semaines", a-t-il poursuivi.

Enfin, assurant qu'il comptait maintenir ses programmes d'assistance sociale, sur l'éducation, la santé, les infrastructures ou le logement, le président Chavez a annoncé une augmentation de 20% du salaire minimum, porté ainsi à l'équivalent de 446 dollars par mois.

Première publication : 22/03/2009

COMMENTAIRE(S)