Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol recule sur son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

Amériques

Chavez annonce une baisse de 6,7 % du budget du pays

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Dernière modification : 22/03/2009

Le président Hugo Chavez a réduit, samedi, le budget du Venezuela de 6,7 % pour compenser la chute de la demande en pétrole, ressource majeure du pays qui représente la moitié des recettes publiques du pays.

AFP - Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a annoncé samedi une réduction de 6,7% du budget de l'Etat pour 2009, en raison de la crise mondiale et de la chute du prix du pétrole qui représente la moitié des recettes publiques du pays.

Le budget de l'Etat vénézuélien avoisinera les 72,7 milliards de dollars en 2009, contre 77,86 milliards prévus à la fin 2008, a précisé le président Chavez au cours d'une allocution destinée à annoncer des mesures économiques pour faire face à la crise.

Le prix du baril de pétrole a été réestimé à 40 dollars, contre 60 dollars en 2008, lors de la préparation du budget de cette année. Par ailleurs, le volume de production a été évalué à 3,172 millions de barils/jour, "en raison des réductions que nous avons du opérer dans le cadre de l'Opep", a poursuivi M. Chavez.

Le président vénézuélien a également annoncé une réduction des frais de représentation de l'Etat, un plafonnement des salaires des fonctionnaires et une application stricte des objectifs budgétaires, en précisant que de nouvelles recettes fiscales viendraient d'une augmentation de la TVA (impôt sur la consommation) de 9 à 12%.

Il a souligné que le prix de l'essence à la pompe restera "le moins cher du monde", à 0,04 dollar le litre à la pompe depuis 13 ans. "Nous devrons changer cela, mais ce n'est pas le moment", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il comptait promouvoir l'usage du gaz comme carburant.

En outre, il a indiqué qu'il ne comptait pas dévaluer la monnaie locale, dont le taux de change officiel est à 2,15 bolivars pour un dollar depuis 2005.

"Au Venezuela, personne n'a senti le moindre effet de la crise cette année, mais cela ne veut pas dire que nous n'allons pas en être affecté dans le futur. La crise nous touche de façon indirecte, avec les prix du pétrole, bien que ceux-ci se relèvent depuis les dernières semaines", a-t-il poursuivi.

Enfin, assurant qu'il comptait maintenir ses programmes d'assistance sociale, sur l'éducation, la santé, les infrastructures ou le logement, le président Chavez a annoncé une augmentation de 20% du salaire minimum, porté ainsi à l'équivalent de 446 dollars par mois.

Première publication : 22/03/2009

COMMENTAIRE(S)