Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Asie - pacifique

Plus de 90 moines tibétains interpellés par la police

Dernière modification : 22/03/2009

Selon l'agence Chine Nouvelle, la police chinoise aurait arrêté plus de 90 moines bouddhistes après l'attaque d'un poste de police dans une ville du nord-ouest du pays à forte majorité tibétaine.

AFP - Plus de 90 moines tibétains ont été arrêtés ou se sont rendus à la police dans une ville à forte population tibétaine du nord-ouest de la Chine après l'attaque d'un poste de police par au moins une centaine de personnes, a rapporté dimanche l'agence Chine Nouvelle.

"La police a arrêté six personnes ayant participé à l'attaque. 89 se sont rendues à la police", a indiqué Chine Nouvelle.

"Sur les 95 personnes (interpellées), toutes sauf deux sont des moines du monastère de Rabgya", situé à côté de la ville où s'est produite l'attaque, dans les montagnes du Qinghai, a précisé l'agence.

Toujours selon l'agence, près de 100 moines du monastère ont pris part à cette émeute au cours de laquelle des manifestants ont attaqué des policiers et des responsables officiels, en blessant certains légèrement.

Chine Nouvelle avait dans un premier temps évoqué plusieurs centaines de manifestants.

Cette émeute est la première d'une telle ampleur rapportée par la presse depuis le 50e anniversaire, le 10 mars, d'une révolte de Tibétains durement réprimée par le gouvernement chinois, qui avait provoqué le départ en exil du dalaï lama.

Selon Chine Nouvelle, les manifestants ont réagi à des "rumeurs" sur la disparition d'un homme interrogé vendredi pour avoir "appelé à +l'indépendance du Tibet+". Toujours selon l'agence, cet homme portant le nom tibétain de Zhaxi Sangwu s'est échappé samedi d'un poste de police de Rabgya avant de disparaître.

Contacté par l'AFP, un policier de Rabgya n'a pas souhaité commenté l'information.

Ces dernières semaines, la sécurité a été renforcée, selon des témoins, au Tibet et dans les zones avoisinantes peuplées de minorités tibétaines, pour le 50e anniversaire de la révolte de mars 1959.

La commémoration du 49e anniversaire, qui avait débuté l'an dernier par des manifestations pacifiques, avait dégénéré le 14 mars en émeutes à Lhassa, la capitale du Tibet. Les troubles s'étaient ensuite étendus aux régions à population tibétaine.

 

Première publication : 22/03/2009

COMMENTAIRE(S)