Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Economie

Le plan américain de reprise des "actifs toxiques" dope les marchés

Dernière modification : 23/03/2009

L'annonce du plan américain de rachat des actifs toxiques semble avoir un impact positif sur les marchés asiatiques et européens. À Tokyo, l'indice Nikkei a fait un bond de 3,39 %. En Europe, les bourses ont ouvert en hausse.

AFP - Les marchés d'Asie ont accueilli chaleureusement lundi l'annonce par le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, d'un plan pouvant aller jusqu'à 1.000 milliards de dollars pour débarrasser les banques de leurs actifs douteux.
  
Washington a mis au point un nouveau "programme d'investissement public-privé", qui lèvera des fonds afin de créer de toutes pièces un marché pour les actions et prêts douteux émis par les banques, a expliqué M. Geithner dans une tribune libre publiée par The Wall Street Journal.
  
"Le programme d'investissement public-privé fournira initialement 500 milliards de dollars avec la possibilité d'être porté à mille milliards de dollars", a souligné M. Geithner, qui doit préciser lundi les détails du plan.
  
"En créant un marché, lequel jusqu'à présent n'existe pas, pour ce type d'actifs, ce programme aidera à accroître la valeur de ces actifs, à augmenter la capacité de prêt des banques, et à réduire les incertitudes concernant l'étendue des pertes dans les bilans des banques", a-t-il poursuivi.
  
Selon lui, "le système financier dans son ensemble travaille encore contre la reprise", et "beaucoup de banques, encore plombées par des prêts résultant de mauvaises décisions, s'abstiennent de fournir des crédits".
  
Plus tôt dimanche, le président américain Barack Obama avait averti que le monde financier restait soumis à des "risques systémiques", où la faillite d'une ou plusieurs institutions majeures en entraînerait beaucoup dans leur chute, et pourrait conduire à une "dépression".
  
L'annonce de M. Geithner a donné un coup de fouet aux marchés d'Asie lundi.
  
A Tokyo, l'indice Nikkei a terminé la séance sur un bond de 3,39%, clôturant au-dessus des 8.000 points pour la première fois depuis le 6 février.
  
La Bourse de Hong Kong flambait pour sa part de 3,13% à la mi-séance.
  
Egalement en milieu de journée, la Bourse de Shanghai progressait de 1,24%, portée par la possibilité d'un nouveau plan de relance en Chine.
  
En clôture, Sydney a gagné 2,44%, Séoul 2,45%, Taipei 3,28% et Manille 2,46%. A contre-courant, la Bourse de Wellington a cédé 0,29%.
  
Vers 06H10 GMT, Singapour montait de 2,39%, Bombay de 2,77%, Bangkok de 1,63% et Kuala Lumpur de 1,02%. Jakarta flambait de 3,08% à la mi-séance.
  
"Beaucoup d'investisseurs s'attendent à ce que les marchés américains progressent, plus tard" grâce aux annonces du secrétaire au Trésor, a commenté Hiroyuki Fukunaga, PDG d'Investrust à Tokyo, cité par DowJones Newswires.
  
Certains analystes étaient toutefois prudents quant à l'efficacité du plan Geithner. Selon les économistes de la Société Générale, le scandale des primes chez l'assureur AIG, renfloué par l'Etat, pourrait dissuader les investisseurs de miser sur ce nouveau sauvetage des banques.
  
"La polémique autour des primes d'AIG constitue un avertissement. Les investisseurs pourraient hésiter à participer même si les conditions sont très attractives, car la possibilité d'une réaction violente du Congrès créé d'énormes incertitudes", ont-ils écrit dans une note à leurs clients.
  
Sur le marché des changes, l'euro se renforçait face au dollar et au yen lundi matin en Asie, après l'annonce par les dirigeants européens d'un doublement à 50 milliards d'euros de leur enveloppe de prêts d'urgence disponibles pour les pays d'Europe de l'Est en difficulté face à la crise.

Première publication : 23/03/2009

COMMENTAIRE(S)