Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Economie

Le plan américain de reprise des "actifs toxiques" dope les marchés

Dernière modification : 23/03/2009

L'annonce du plan américain de rachat des actifs toxiques semble avoir un impact positif sur les marchés asiatiques et européens. À Tokyo, l'indice Nikkei a fait un bond de 3,39 %. En Europe, les bourses ont ouvert en hausse.

AFP - Les marchés d'Asie ont accueilli chaleureusement lundi l'annonce par le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, d'un plan pouvant aller jusqu'à 1.000 milliards de dollars pour débarrasser les banques de leurs actifs douteux.
  
Washington a mis au point un nouveau "programme d'investissement public-privé", qui lèvera des fonds afin de créer de toutes pièces un marché pour les actions et prêts douteux émis par les banques, a expliqué M. Geithner dans une tribune libre publiée par The Wall Street Journal.
  
"Le programme d'investissement public-privé fournira initialement 500 milliards de dollars avec la possibilité d'être porté à mille milliards de dollars", a souligné M. Geithner, qui doit préciser lundi les détails du plan.
  
"En créant un marché, lequel jusqu'à présent n'existe pas, pour ce type d'actifs, ce programme aidera à accroître la valeur de ces actifs, à augmenter la capacité de prêt des banques, et à réduire les incertitudes concernant l'étendue des pertes dans les bilans des banques", a-t-il poursuivi.
  
Selon lui, "le système financier dans son ensemble travaille encore contre la reprise", et "beaucoup de banques, encore plombées par des prêts résultant de mauvaises décisions, s'abstiennent de fournir des crédits".
  
Plus tôt dimanche, le président américain Barack Obama avait averti que le monde financier restait soumis à des "risques systémiques", où la faillite d'une ou plusieurs institutions majeures en entraînerait beaucoup dans leur chute, et pourrait conduire à une "dépression".
  
L'annonce de M. Geithner a donné un coup de fouet aux marchés d'Asie lundi.
  
A Tokyo, l'indice Nikkei a terminé la séance sur un bond de 3,39%, clôturant au-dessus des 8.000 points pour la première fois depuis le 6 février.
  
La Bourse de Hong Kong flambait pour sa part de 3,13% à la mi-séance.
  
Egalement en milieu de journée, la Bourse de Shanghai progressait de 1,24%, portée par la possibilité d'un nouveau plan de relance en Chine.
  
En clôture, Sydney a gagné 2,44%, Séoul 2,45%, Taipei 3,28% et Manille 2,46%. A contre-courant, la Bourse de Wellington a cédé 0,29%.
  
Vers 06H10 GMT, Singapour montait de 2,39%, Bombay de 2,77%, Bangkok de 1,63% et Kuala Lumpur de 1,02%. Jakarta flambait de 3,08% à la mi-séance.
  
"Beaucoup d'investisseurs s'attendent à ce que les marchés américains progressent, plus tard" grâce aux annonces du secrétaire au Trésor, a commenté Hiroyuki Fukunaga, PDG d'Investrust à Tokyo, cité par DowJones Newswires.
  
Certains analystes étaient toutefois prudents quant à l'efficacité du plan Geithner. Selon les économistes de la Société Générale, le scandale des primes chez l'assureur AIG, renfloué par l'Etat, pourrait dissuader les investisseurs de miser sur ce nouveau sauvetage des banques.
  
"La polémique autour des primes d'AIG constitue un avertissement. Les investisseurs pourraient hésiter à participer même si les conditions sont très attractives, car la possibilité d'une réaction violente du Congrès créé d'énormes incertitudes", ont-ils écrit dans une note à leurs clients.
  
Sur le marché des changes, l'euro se renforçait face au dollar et au yen lundi matin en Asie, après l'annonce par les dirigeants européens d'un doublement à 50 milliards d'euros de leur enveloppe de prêts d'urgence disponibles pour les pays d'Europe de l'Est en difficulté face à la crise.

Première publication : 23/03/2009

COMMENTAIRE(S)