Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le seul suspect survivant risque la peine capitale

©

Vidéo par Sylvain LEPETIT

Dernière modification : 23/03/2009

La police de Bombay a demandé la peine de mort contre le Pakistanais Mohammed Ajmal, jugé pour son son implication présumée dans les attaques de Bombay et dont l'audience préliminaires s'est tenue ce lundi.

Reuters - L’audience préliminaire du procès de Mohammed Ajmal Kasab, présenté comme le seul assaillant survivant du groupe d’activistes à l’origine des attaques qui ont fait 179 morts en novembre dernier à Bombay, a eu lieu lundi.


Les débats ont été ensuite ajournés et le procès reprendra à une date qui sera connue prochainement, a déclaré à Reuters par téléphone Rakesh Maria, responsable de l’enquête en Inde.


L’accusé, qui comparaissait devant un tribunal à Bombay dont les débats étaient retransmis par vidéo à New Delhi, a déclaré être du Pakistan et a demandé une assistance judiciaire.


Kasab a été mis en accusation mercredi pour « acte de guerre » contre l’Inde et encourt la pendaison s’il est reconnu coupable.


Il avait été capturé lors de ces attaques contre des hôtels de luxe, une gare et un centre culturel juif de la ville, tandis que neuf autres des assaillants, présentés par le gouvernement indien comme de nationalité pakistanaise, ont été tués.


L’acte d’accusation met en cause 19 autres personnes, des Pakistanais mais aussi des Indiens, dans la conception et la facilitation de ces attaques qui avaient semé le chaos à Bombay pendant une soixantaine d’heures et suscité une brusque tension entre l’Inde et le Pakistan.


Le document, qui contient des milliers de pages, cite les témoignages d’une centaine de personnes ainsi que des éléments de preuves fournis par le FBI américain, qui a prêté main forte aux policiers indiens dans leur enquête.


Ces derniers ont aussi versé au dossier ce qu’ils présentent comme des transcriptions de conversations téléphoniques entre les assaillants et leurs « commanditaires » au Pakistan, des images vidéos des sites attaqués et les aveux de Kasab.


L’accusation d’actes de guerre contre l’Inde pesant sur Kasab exclut de facto toute extradition de l’activiste au Pakistan pour y être jugé.


Le Pakistan, dont l’Inde a mis en cause certains services secrets dans ces attaques, a admis que celles-ci avaient été partiellement préparées sur son territoire. Il a ouvert sa propre enquête et arrêté plusieurs dirigeants islamistes, dont certains avaient été dénoncés par New Delhi comme des cerveaux de l’opération.

Première publication : 23/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)