Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Première ligne"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • Gaza : les combats ont repris, le Hamas propose une nouvelle trêve

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Nigeria : état d’alerte après le premier cas mortel d’Ebola

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Allemand Tony Martin remporte la 20e étape

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

Moyen-Orient

Le leader palestinien assassiné se disait menacé

Texte par Tatiana EL KHOURY

Dernière modification : 24/03/2009

Au lendemain de l’explosion qui a coûté la vie à Kamal Medhat, numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine au Liban, la presse arabe affirme qu'il se sentait menacé, mais que ce n'est pas forcément lui qui était visé...

Numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) au Liban, Kamal Medhat, 58 ans, confiait récemment à ses proches qu’il craignait pour sa vie. Selon le quotidien libanais "As-Safir", il se sentait menacé, allant jusqu’à demander aux services de renseignements de l’armée libanaise de lui faciliter ses déplacements.
 

Adjoint au représentant de l’OLP au Pays du Cèdre et ancien proche du leader historique palestinien Yasser Arafat, Kamal Medhat a été tué avec trois autres Palestiniens lundi, lorsqu’une bombe de 20 kilos placée au bord de la route, à la sortie du camp palestinien de Mieh Mieh, dans le sud du pays, a explosé.
 

Plusieurs quotidiens libanais et panarabes évoquent la possibilité d’une erreur de personne. De hauts responsables du Fatah au Liban confient au quotidien panarabe basé à Londres, "Asharq Al-Awsat" que "l’attentat ciblait le représentant de l’OLP au Liban Abbas Zaki, et non son adjoint. Zaki était sur les lieux de l’explosion dix minutes avant Medhat, dans une voiture en tous points similaires à celle de la voiture de la victime".
 
 
Une enquête a été lancée pour tenter d’identifier les responsables de cet acte et la personne qu’il visait. Mais, d’ores et déjà, la presse arabe n’hésite pas à pointer du doigt Israël, faisant ainsi écho aux propos de Abbas Zaki qui en impute la responsabilité aux "instruments" de l’État hébreu déterminés à déstabiliser le dialogue inter-palestinien en cours au Caire.
 
 
Considéré comme un modéré par les différentes factions palestiniennes et libanaises,  Medhat entretenait de bons rapports avec les dirigeants du Hamas. Le représentant du mouvement islamiste, Ousama Hamdane, s’est d’ailleurs empressé de condamner l’attentat qui a coûté la vie à celui qui "a joué un rôle essentiel dans l’unification des rangs palestiniens au Liban et (qui) a largement contribué à apaiser les tensions entre le Fatah et le Hamas".
 
 

Jusque dans son timing, cet assassinat n’a rien d’anodin, selon le plus grand quotidien libanais "An-Nahar". Alors que la voiture de Medhat était pulvérisée et projetée sur un terrain proche de la ville de Saida, dans le Sud du Liban, les ministres arabes de l’Intérieur, réunis à Beyrouth, discutaient des mesures à prendre pour lutter contre le terrorisme.

 

 
 

Première publication : 24/03/2009

COMMENTAIRE(S)