Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

EUROPE

Commémoration du 10e anniversaire des bombardements de l'Otan

Dernière modification : 24/03/2009

La Serbie commémore ce mardi le 10e anniversaire des frappes aériennes de l'Otan contre son territoire. Elles avaient été déclenchées en représailles à la répression, par Belgrade, de la guérilla indépendantiste kosovare albanaise.

AFP - La Serbie marquera mardi le 10e anniversaire du début des bombardements de l'Otan, lancés pour faire cesser la répression des forces serbes contre la guérilla indépendantiste kosovare albanaise, en actionnant les sirènes utilisées en 1999, a annoncé le gouvernement serbe.

La commémoration commencera mardi matin par une minute de silence dans les écoles serbes, suivie par une réunion spéciale du gouvernement et par le déclenchement à midi (11h00 GMT) des sirènes qui marquaient à l'époque la fin des bombardements, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Les ministres déposeront également à midi des gerbes de fleurs aux endroits où des citoyens ont péri.

Les bombardements de l'Otan contre le régime de Slobodan Milosevic, alors président de la Yougoslavie (Serbie et Monténégro), ont duré 78 jours.

Un groupe d'ultra-nationalistes organisera pour sa part une manifestation contre l'Otan sur une place du centre de Belgrade, selon des affiches collées sur les murs de la capitale serbe.

"Mieux vaut la guerre que (l'adhésion à) l'Otan", indiquent ces affiches placardées dans les passages souterrains de Belgrade, où des manifestations similaires contre l'indépendance du Kosovo s'étaient terminées par des violences.

L'Otan avait déclenché la campagne de bombardements le 24 mars 1999, après le refus de Slobodan Milosevic de signer un accord mettant un terme à la répression des forces serbes contre l'Armée de libération du Kosovo (UCK), l'organisation indépendantiste albanaise.

Première publication : 24/03/2009

COMMENTAIRE(S)