Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

Afrique

Pas de visa pour le dalaï-lama, la conférence sur la paix reportée

Vidéo par Clovis CASALI

Dernière modification : 25/03/2009

La conférence sur la paix organisée dans la perspective de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, qui aurait dû se dérouler vendredi, a été reportée après le refus de Pretoria d'accorder un visa au dalaï-lama.

AFP - La conférence sur la paix liée à la Coupe du monde de football en Afrique du Sud a été reportée en raison du refus des autorités locales d'accorder un visa au dalaï lama, a annoncé mardi le comité d'organisation.

"Les organisateurs ont (...) décidé, dans l'intérêt de la paix, de reporter la conférence sur la paix en Afrique du Sud", a déclaré à la presse le président Irvin Khoza, un des responsables locaux du Mondial-2010.

Pretoria a déclaré lundi avoir refusé, au nom de l'intérêt national, d'accorder un visa au chef spirituel tibétain qui devait prendre part vendredi à une conférence à Johannesburg sur le football comme instrument de lutte contre le racisme et la xénophobie.

Le comité Nobel pour la paix et deux lauréats sud-africains, Desmond Tutu et Frederik de Klerk, avaient aussitôt annoncé qu'ils boycotteraient la rencontre si l'Afrique du Sud, organisatrice de la Coupe du monde de football, ne revenait pas sur cette décision.

Première publication : 24/03/2009

COMMENTAIRE(S)