Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Afrique

Pas de visa pour le dalaï-lama, la conférence sur la paix reportée

Vidéo par Clovis CASALI

Dernière modification : 25/03/2009

La conférence sur la paix organisée dans la perspective de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, qui aurait dû se dérouler vendredi, a été reportée après le refus de Pretoria d'accorder un visa au dalaï-lama.

AFP - La conférence sur la paix liée à la Coupe du monde de football en Afrique du Sud a été reportée en raison du refus des autorités locales d'accorder un visa au dalaï lama, a annoncé mardi le comité d'organisation.

"Les organisateurs ont (...) décidé, dans l'intérêt de la paix, de reporter la conférence sur la paix en Afrique du Sud", a déclaré à la presse le président Irvin Khoza, un des responsables locaux du Mondial-2010.

Pretoria a déclaré lundi avoir refusé, au nom de l'intérêt national, d'accorder un visa au chef spirituel tibétain qui devait prendre part vendredi à une conférence à Johannesburg sur le football comme instrument de lutte contre le racisme et la xénophobie.

Le comité Nobel pour la paix et deux lauréats sud-africains, Desmond Tutu et Frederik de Klerk, avaient aussitôt annoncé qu'ils boycotteraient la rencontre si l'Afrique du Sud, organisatrice de la Coupe du monde de football, ne revenait pas sur cette décision.

Première publication : 24/03/2009

COMMENTAIRE(S)