Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigeria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

Afrique

Pas de visa pour le dalaï-lama, la conférence sur la paix reportée

Vidéo par Clovis CASALI

Dernière modification : 25/03/2009

La conférence sur la paix organisée dans la perspective de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, qui aurait dû se dérouler vendredi, a été reportée après le refus de Pretoria d'accorder un visa au dalaï-lama.

AFP - La conférence sur la paix liée à la Coupe du monde de football en Afrique du Sud a été reportée en raison du refus des autorités locales d'accorder un visa au dalaï lama, a annoncé mardi le comité d'organisation.

"Les organisateurs ont (...) décidé, dans l'intérêt de la paix, de reporter la conférence sur la paix en Afrique du Sud", a déclaré à la presse le président Irvin Khoza, un des responsables locaux du Mondial-2010.

Pretoria a déclaré lundi avoir refusé, au nom de l'intérêt national, d'accorder un visa au chef spirituel tibétain qui devait prendre part vendredi à une conférence à Johannesburg sur le football comme instrument de lutte contre le racisme et la xénophobie.

Le comité Nobel pour la paix et deux lauréats sud-africains, Desmond Tutu et Frederik de Klerk, avaient aussitôt annoncé qu'ils boycotteraient la rencontre si l'Afrique du Sud, organisatrice de la Coupe du monde de football, ne revenait pas sur cette décision.

Première publication : 24/03/2009

COMMENTAIRE(S)