Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SCIENCES

Les internautes contraignent Facebook à revoir sa page d'accueil

Dernière modification : 25/03/2009

Face au flot de critiques enregistré dès la mise en place de la nouvelle version de Facebook, des améliorations vont être portées au fameux réseau social, ont annoncé ses responsables, deux semaines seulement après la refonte du site.

AFP - Le site internet de socialisation Facebook a annoncé mardi qu'il allait revoir sa page d'accueil, après une multitude de commentaires d'internautes mécontents de la nouvelle interface.
  
La nouvelle présentation lancée mondialement le 11 mars avait reçu un accueil très défavorable, de nombreux utilisateurs déplorant sa complexité.
  
"Nous avons reçu des milliers d'e-mails, de commentaires et de réactions sur le site de votre part, en plus des critiques directes de nos amis et proches", a indiqué, sur le blog de la société, son directeur produit Christopher Cox.
  
"Voici les quatre choses que nous avons le plus entendu de votre part à propos de ces changements, et les domaines où nous allons immédiatement concentrer nos efforts pour apporter des améliorations dans les semaines à venir", a-t-il poursuivi.
  
Facebook veut ainsi "rendre plus contrôlable et pertinent les flux" d'informations affichées sur l'espace personnel des utilisateurs, "voir plus de morceaux choisis", ces liens divers suggérés aux utilisateurs, permettre de "trouver les choses plus facilement, et réconcilier "l'ancien avec le neuf".
  
Le site, disponible en une quarantaine de langues, revendique 175 millions d'inscrits.
  
En février, sous la pression d'utilisateurs mécontents, il avait abandonné les modifications des conditions d'utilisation qui lui donnaient une "licence perpétuelle et mondiale" sur tous les contenus publiés.

Première publication : 25/03/2009

COMMENTAIRE(S)