Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Sports

La Ligue 1 folle de suspense

Texte par Allaoua MEZIANI

Dernière modification : 20/04/2009

Le championnat de France de Ligue 1 vit sa saison la plus haletante et la plus indécise de ces sept dernières années. En haut comme en bas du tableau, le suspense est total !

La question brûle les lèvres : après sept ans de règne insolent sur le championnat de France de Ligue 1, l’Olympique lyonnais (OL) va-t-il céder sa couronne ? Assiégé par ses rivaux, l’OL paraît agonisant. À six journées de la fin de la compétition, il est relégué à quatre points du nouveau leader, l'Olympique de Marseille.

 

La part du "Lyon"

 

Jamais depuis 2002 - année du premier des sept titres consécutifs remportés par Lyon - la course au titre n’a été aussi ouverte. Les concurrents sont au nombre de six, l’OL inclu. Six à se tenir par la barbichette, à se regarder en chiens de faïence, à guetter la chute de l'autre : l'OM (1er, 64 points), Bordeaux (2e, 62 points), Lyon (3e, 60 points), le PSG (4e, 59 points), Toulouse (5e, 56 points) et Lille (6e, 52 points).

 

 

Dans cette histoire, c’est l’OL qui joue seul contre tous. Claude Puel, son entraîneur, a raison de parler de "finales". Éliminé de la Ligue des champions, de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue, Lyon n’a plus que la Ligue 1 pour se consoler.

 

 

De leur côté, Éric Gerets, Laurent Blanc ou Paul Le Guen n’ont pas de pression. Ils sont dans leurs objectifs de départ, et veulent désormais la part du "Lyon". Il est aussi question d’image : ce qui serait une consolation pour l’OL serait, pour Marseille (sans titre depuis 1993) ou Paris (dont le dernier titre de champion remonte à 1994), une réhabilitation aux yeux du football français.

 

 

Les Verts dans le rouge

 

Cette autre question brûle également les lèvres : l’AS Saint-Etienne (ASSE) va-t-elle éviter la relégation ? Les Verts n’arrivent pas à relever la tête. Ils ont continué à sombrer, malgré l’arrivée d’Alain Perrin en novembre dernier au poste d'entraîneur, en remplacement de Laurent Roussey. Mais là aussi, le suspense reste maître de la situation.

 

En plus des Verts, pas moins de six équipes - et non des moindres - sont concernés par une éventuelle descente en Ligue 2  : Caen, Sochaux, Nantes, Nancy, Le Mans et Valenciennes.

 

Première publication : 25/03/2009

COMMENTAIRE(S)