Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Sports

La Ligue 1 folle de suspense

Texte par Allaoua MEZIANI

Dernière modification : 20/04/2009

Le championnat de France de Ligue 1 vit sa saison la plus haletante et la plus indécise de ces sept dernières années. En haut comme en bas du tableau, le suspense est total !

La question brûle les lèvres : après sept ans de règne insolent sur le championnat de France de Ligue 1, l’Olympique lyonnais (OL) va-t-il céder sa couronne ? Assiégé par ses rivaux, l’OL paraît agonisant. À six journées de la fin de la compétition, il est relégué à quatre points du nouveau leader, l'Olympique de Marseille.

 

La part du "Lyon"

 

Jamais depuis 2002 - année du premier des sept titres consécutifs remportés par Lyon - la course au titre n’a été aussi ouverte. Les concurrents sont au nombre de six, l’OL inclu. Six à se tenir par la barbichette, à se regarder en chiens de faïence, à guetter la chute de l'autre : l'OM (1er, 64 points), Bordeaux (2e, 62 points), Lyon (3e, 60 points), le PSG (4e, 59 points), Toulouse (5e, 56 points) et Lille (6e, 52 points).

 

 

Dans cette histoire, c’est l’OL qui joue seul contre tous. Claude Puel, son entraîneur, a raison de parler de "finales". Éliminé de la Ligue des champions, de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue, Lyon n’a plus que la Ligue 1 pour se consoler.

 

 

De leur côté, Éric Gerets, Laurent Blanc ou Paul Le Guen n’ont pas de pression. Ils sont dans leurs objectifs de départ, et veulent désormais la part du "Lyon". Il est aussi question d’image : ce qui serait une consolation pour l’OL serait, pour Marseille (sans titre depuis 1993) ou Paris (dont le dernier titre de champion remonte à 1994), une réhabilitation aux yeux du football français.

 

 

Les Verts dans le rouge

 

Cette autre question brûle également les lèvres : l’AS Saint-Etienne (ASSE) va-t-elle éviter la relégation ? Les Verts n’arrivent pas à relever la tête. Ils ont continué à sombrer, malgré l’arrivée d’Alain Perrin en novembre dernier au poste d'entraîneur, en remplacement de Laurent Roussey. Mais là aussi, le suspense reste maître de la situation.

 

En plus des Verts, pas moins de six équipes - et non des moindres - sont concernés par une éventuelle descente en Ligue 2  : Caen, Sochaux, Nantes, Nancy, Le Mans et Valenciennes.

 

Première publication : 25/03/2009

COMMENTAIRE(S)