Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

Moyen-Orient

Les négociations sur le soldat Gilad Shalit reprennent en Égypte

Dernière modification : 25/03/2009

Les négociations sur la libération du soldat israélien Gilad Shalit ont repris entre le Hamas et l'État hébreu par l'intermédiaire de l'Égypte. Une délégation du Hamas se trouve actuellement au Caire afin de poursuivre les discussions.

REUTERS - Le Hamas a repris mercredi des négociations indirectes avec Israël sur l'échange de Gilad Shalit, le soldat israélien qu'il détient, contre un groupe de Palestiniens prisonniers des Israéliens, a déclaré Ali Barakeh, un responsable du Hamas.

 

Une délégation du Hamas se trouve au Caire afin de poursuivre les discussions, a-t-il ajouté.

 

"Les contacts par le truchement de l'Egypte avec le gouvernement Olmert ont repris", dit Barakeh dans une déclaration.

 

A Jérusalem, Mark Regev, porte-parole du Premier ministre israélien Ehud Olmert, a déclaré: "Il 'y a rien que nous puissions dire sur cette question pour le moment".

 

Les négociations menées par l'intermédiaire de l'Egypte ont été rompues ce mois-ci lorsque Olmert a refusé la libération de 1.400 détenus palestiniens, dont 450 environ qui purgent des peines de longue durée.
 

Première publication : 25/03/2009

COMMENTAIRE(S)