Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama vs Elisabeth II : un coup de pub royal !

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Primaires américaines : Trump aussi plebiscité que critiqué

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Economie française : une embellie à un an des élections présidentielles

En savoir plus

Planète @venir

La "French tech" est-elle concurrentielle face aux Américains et aux Chinois ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Cédric Klapisch : "Les films français sont des œuvres uniques"

En savoir plus

TECH 24

L'actualité immersive

En savoir plus

FOCUS

Libye : le nouveau gouvernement tente d'asseoir son autorité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alex Beaupain, "Loin" des yeux, près du coeur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le fleuve Charente, un fragile équilibre

En savoir plus

Asie - pacifique

Sept morts dans un attentat près de la frontière pakistanaise

Dernière modification : 25/03/2009

Sept civils afghans ont été tués et neuf autres blessés lorsqu'une bombe a explosé au passage de leur minibus, dans la province de Khost, à proximité de la frontière pakistanaise, selon le ministère de l'Intérieur.

AFP - Sept civils afghans ont été tués et neuf blessés mercredi matin dans l'explosion d'une bombe au passage de leur bus, dans l'est du pays, a-t-on appris auprès du ministère de l'Intérieur.
  
L'attentat s'est déroulé dans la province de Khost (est), près de la frontière avec le Pakistan, où les insurgés sont assez actifs.
  
"Un minibus transportant des civils et se dirigeant vers la ville de Khost a été atteint par l'explosion d'une bombe dissimulée sur le bord de la route ce matin", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Zemaraï Bashary.
  
"Sept civils ont été tués et neuf blessés dans cette attaque, menée par les ennemis de l'Afghanistan", un terme qui désigne les insurgés dans le langage officiel afghan, a-t-il ajouté.
  
Les violences des insurgés afghans, parmi lesquels les talibans chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition emmenée par les Etats-Unis, ont redoublé d'intensité depuis deux ans malgré la présence de 75.000 soldats étrangers.

Première publication : 25/03/2009

COMMENTAIRE(S)