Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'Iran participera à la conférence sur l'Afghanistan

Dernière modification : 26/03/2009

Téhéran confirme sa participation à la conférence internationale sur l'avenir de l'Afghanistan, qui doit avoir lieu le 31 mars aux Pays-Bas. Invitées par Washington, les autorités n'ont toutefois pas précisé qui représenterait le pays.

AFP - L'Iran participera à la conférence internationale sur l'Afghanistan le 31 mars à La Haye, sur invitation des Etats-Unis, un geste qui pourrait faire baisser la tension entre Téhéran et Washington et aider à la stabilité en Afghanistan.

"Nous participerons à la conférence internationale sur l'Afghanistan à La Haye. Je ne sais pas encore à quel niveau, mais nous serons là", a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hassan Ghashghavi.

L'initiative de cette conférence en revient à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qui a appelé début mars l'Iran à y participer. En décembre 2008, l'Iran avait boudé une réunion internationale sur l'Afghanistan organisée par la France.

"C'est un signe positif envoyé par l'Iran pour dire qu'il est prêt à aider les Etats-Unis à ramener le calme en Afghanistan", a déclaré à l'AFP le journaliste et l'analyste iranien Mashallah Shamsolvaezine.

"L'Iran sait que les forces de l'ISAF (Force internationale d'assistance à la sécurité de l'Otan) sont au mieux des invitées et quitteront l'Afghanistan mais les forces des talibans font partie du paysage afghan. Téhéran veut agir de sorte que les talibans ne deviennent pas des ennemis", a-t-il dit.

La décision de Téhéran intervient après que le président américain Barack Obama eut pris le 20 mars l'initiative historique de s'adresser directement aux dirigeants iraniens, à qui il a offert de surmonter trente années de relations hostiles dans un message diffusé pour le nouvel an iranien.

Dès le lendemain, le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a réagi en demandant au président américain de passer aux actes. "Changez, et notre attitude changera", a-t-il dit.

Encore mardi, M. Obama a dit s'attendre à "des progrès réguliers" dans les relations entre les deux pays, qui n'entretiennent pas de liens diplomatiques depuis près de 30 ans.

Interrogé si l'Iran envisageait à la conférence de La Haye de rencontrer des diplomates américains, M. Ghashghavi a refusé de répondre affirmant que cette question n'était pas d'actualité.

La conférence sera organisée sous les auspices de l'ONU. Environ 80 pays y ont été invités, ainsi qu'une vingtaine d'organisations internationales impliquées dans des opérations de sécurité et de reconstruction en Afghanistan.

Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki, en visite officielle au Brésil, a déclaré que "qu'il faut trouver une solution régionale à la crise afghane. L'objectif de l'Iran est d'aider à la stabilité, à la paix et au calme dans la région, ce qui est la base de tout progrès".

M. Ghashghavi a également annoncé que l'Iran participerait à la réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai consacrée à l'Afghanistan, en présence des Etats-Unis, prévue vendredi à Moscou.

L'Iran entretient des liens étroits avec son voisin afghan, surtout avec ses populations chiites et persanophones du nord, mais était en revanche opposé au régime extrémiste sunnite des talibans. Il subit par ailleurs les conséquences de l'énorme production afghane d'opium, qui alimente son marché de la drogue.

Téhéran et Washington avaient déjà coopéré sur l'Afghanistan après les attentats du 11-Septembre. L'Iran avait alors fourni des informations et aidé les groupes opposés aux talibans.

Après sept ans de guerre en Afghanistan sans perspective de paix, l'administration Obama souhaite relancer cette coopération pour stabiliser l'Afghanistan mais aussi pour éviter que la crise afghane ne fasse tâche d'huile au Pakistan.

Première publication : 26/03/2009

COMMENTAIRE(S)