Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle-2017 : Macron fait cavalier seul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

Moyen-Orient

L'Otan et l'Iran renouent contact pour parler de l'Afghanistan

Vidéo par Cyrielle ABEHSERA

Dernière modification : 27/03/2009

Pour la première fois depuis 30 ans, l'Iran et l'Otan sont entrés en contact au siège de l'Alliance atlantique la semaine dernière pour discuter de la situation en Afghanistan avec qui Téhéran entretient des liens étroits.

AFP - L'Iran et l'Otan sont entrés en contact la semaine dernière pour la première fois depuis 30 ans et la chute du Chah, afin de discuter de la situation en Afghanistan au siège de l'Alliance atlantique, a annoncé jeudi le porte-parole de l'Otan.

"Un ambassadeur iranien a rencontré le secrétaire général adjoint de l'Otan pour les Affaires politiques Martin Erdmann", a déclaré James Appathurai à l'AFP, précisant qu'il "s'agissait d'un premier contact informel autour de l'Afghanistan".

"On n'a pas encore fixé de deuxième rendez-vous. Mais le fait que l'Iran a accepté de se rendre à la conférence internationale sur l'Afghanistan, le 31 mars à La Haye, est une bonne nouvelle et constitue une nouvelle étape dans la régionalisation de la question afghane", a-t-il poursuivi.

L'Iran a confirmé jeudi sa participation à la conférence organisée sous l'égide de l'ONU, à laquelle l'Otan doit elle-même participer de même que d'autres grands pays de la région, comme le Pakistan, l'Inde et la Chine.

L'initiative de cette conférence revient à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qui a appelé début mars l'Iran à y participer. En décembre 2008, l'Iran avait boudé une réunion internationale sur l'Afghanistan organisée par la France.

L'Iran entretient des liens étroits avec son voisin afghan, surtout avec ses populations chiites et persanophones du nord, mais était en revanche opposé au régime extrémiste sunnite des talibans.

La rencontre Otan-Iran à Bruxelles a été "la première depuis la chute du régime du Chah" et l'avènement de la République islamique, en décembre 1979, a souligné un autre responsable de l'Otan.

Qualifiant ces contacts d'"exploratoires", il a précisé que "les Iraniens s'intéressaient à une possible coopération sur l'Afghanistan" pour traiter des problèmes que posent à Téhéran l'afflux de réfugiés afghans et les activités des réseaux afghans de trafiquants de drogue, l'héroïne faisant des ravages en Iran.
 

Première publication : 26/03/2009

COMMENTAIRE(S)