Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Un raid aurait détruit un convoi d'armes destiné au Hamas

Dernière modification : 28/03/2009

Un convoi acheminant du Soudan vers l'Égypte des armes sans doute destinées au Hamas à Gaza a été détruit en janvier au nord-ouest de Port-Soudan, lors d'un raid mystérieux d'avions qui pourraient être américains ou israéliens.

AFP - Le Soudan a confirmé jeudi que des avions étrangers avaient détruit en janvier sur son territoire des camions transportant des armes vers Gaza, alors qu'Israel a refusé de confirmer ou démentir des informations selon lesquelles il était à l'origine de l'attaque.

Selon le blog d'un correspondant de la chaîne de télévision américaine CBS, le raid a été mené par l'aviation israélienne qui a visé un convoi de 17 camions chargés d'armes destinées au mouvement palestinien Hamas qui contrôle la bande de Gaza. L'attaque attaque a fait 39 morts, a précisé la même source, qui a révélé l'information.

"Un convoi de véhicules transportant des armes illégales a été bombardé près de la frontière soudano-égyptienne à la mi-janvier", a déclaré à l'AFP le ministre d'Etat au Transport, Mabrouk Moubarak Salim, sans préciser l'identité des avions.

Plusieurs personnes ont été tuées, a-t-il dit sans fournir de bilan précis. Il a ensuite déclaré à la chaîne Al-Jazira que les armes étaient destinées à Gaza.

A Jérusalem, l'armée israélienne a refusé de confirmer ou de démentir les informations de CBS. "Nous n'avons pas l'habitude de réagir à ce genre d'informations", a déclaré jeudi à l'AFP un porte-parole de l'armée.

Les radios militaire et publique ainsi que plusieurs quotidiens israéliens ont fait leurs gros titres sur ce raid.

Sans évoquer les informations sur le raid au Soudan, le Premier ministre israélien sortant Ehud Olmert a affirmé lors d'une allocution à Herzliya près de Tel-Aviv que "nous opérons dans beaucoup d'endroits, proches et lointains et menons des frappes susceptibles de renforcer notre capacité de dissuasion".

"Nous opérons là où nous pouvons viser l'infrastructure terroriste. Il est inutile de rentrer dans les détails mais chacun peut utiliser son imagination", a-t-il ajouté.

L'ex-chef de l'aviation israélienne, Eytan Ben Eliyahou, a affirmé à la radio que ces informations "prouvent qu'il faut attendre un peu avant de tirer un bilan de l'opération (israélienne) menée dans Gaza. Un des éléments essentiels de cette opération a été le renforcement de la coopération, surtout avec les Etats-Unis, pour empêcher le trafic d'armes destinées au Hamas".

Le 16 janvier, soit deux jours avant la fin de l'offensive à Gaza, un accord avait été conclu par la secrétaire d'Etat américaine de l'époque, Condoleezza Rice, et la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni pour lutter contre la contrebande d'armes vers le territoire palestinien.

Selon les médias israéliens, cet accord prévoit un échange de renseignements sur le trafic d'armes, notamment de roquettes et de missiles en provenance d'Iran et destinés au Hamas.

M. Olmert a pour sa part fait allusion ces dernières semaines à de "grandes opérations" menées par l'armée israélienne durant son mandat, en refusant de donner des détails.

Le 16 janvier, cinq bateaux de pêche avaient été attaqués par des avions à l'identité inconnue à une centaine de kilomètres au sud de Port-Soudan, sur la mer Rouge, faisant au moins 25 blessés, avaient indiqué les autorités soudanaises.

Pour Mabrouk Moubarak Salim, originaire de l'importante tribu des Raishadda dans l'est soudanais, les contrebandiers "se servent de la pauvreté des gens de l'est et de l'Erythrée pour faire du commerce illégal. Des gens de Raishadda s'engagent dans un commerce illégal car ils sont pauvres".
 

Première publication : 26/03/2009

COMMENTAIRE(S)