Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Asie - pacifique

Sept tribunaux islamiques ont ouvert dans la vallée de Swat

©

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 26/03/2009

Depuis la signature d'un accord entre Islamabad et le groupe de Taliban pakistanais qui contrôle la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, le 16 février, sept tribunaux islamiques ont commencé à fonctionner en se référant à la charia.

AFP - Sept tribunaux islamiques ont commencé à fonctionner dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, aux termes d'un accord conclu entre les autorités et les talibans prévoyant l'application de la charia, ont annoncé mercredi des responsables locaux.

Cet accord, conclu le 16 février et très critiqué notamment par les alliés occidentaux du Pakistan, prévoyait que la loi islamique serait dorénavant la seule appliquée dans cette région en contrepartie d'une trêve.

Depuis près de deux ans, un groupe de talibans pakistanais conduit par un chef religieux, Maulana Fazlullah, menait une campagne armée dans la vallée de Swat, une région montagneuse autrefois très touristique, pour y imposer la charia.

L'accord négocié en février par les autorités locales, et validé par le gouvernement fédéral, visait à mettre fin aux combats entre l'armée et les talibans. Cette trêve est depuis globalement respectée.

"Sept qazis (juges) ont commencé à travailler dans les tribunaux islamiques à Swat", a déclaré à l'AFP un responsable de l'administration locale, Syed Mohammad Javed.

"Rien ne sera autorisé qui aille à l'encontre de la charia", a-t-il dit, précisant que ces tribunaux avaient commencé mardi à fonctionner sur la base de la loi islamique.

Les juges, a ajouté ce responsable, ont été désignés par les autorités locales après des consultations avec Soofi Mohammad, un chef religieux local réputé plus modéré que les talibans, qui avait négocié l'accord préalable à la trêve.

Cet accord avait suscité les inquiétudes des Etats-Unis et de l'Otan, qui avaient dit craindre qu'il n'encourage les talibans en lutte contre les autorités pakistanaises.

La vallée de Swat est voisine des zones tribales du nord-ouest du Pakistan, frontalières de l'Afghanistan, qui servent de refuge à des groupes de talibans, afghans et pakistanais, et à des combattants du réseau Al-Qaïda.
 

Première publication : 26/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)