Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Topolanek remet la démission de son gouvernement

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 26/03/2009

Alors que la République tchèque est à la tête de la présidence tournante de l'UE, le Premier ministre Topolanek, renversé par une motion de censure au Parlement, a remis sa démission ce jeudi au président Vaclav Klaus, qui l’a accepté.

Lisez le blog de notre spécialiste Europe : "Le gouvernement contraint à la démission, un os pour l'UE"

 

Le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, dont le gouvernement a été renversé mardi par une motion de censure au Parlement, a remis sa démission ce jeudi au président Vaclav Klaus, qui l’a accepté.

Le président tchèque, un eurosceptique convaincu, a affirmé souhaiter une "solution rapide" à cette situation. "Je ne permettrai pas une non-solution de la situation, un Etat provisoire par exemple jusqu'à la fin de notre présidence de l'UE, jusqu'aux élections anticipées ou même jusqu'aux élections ordinaires", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse.

Cette crise politique intervient alors que la République tchèque assure la présidence de l'Union européenne jusqu’au 30 juin. C’est donc un dirigeant affaibli qui représentera l’UE, le 2 avril à Londres, au sommet du G20 sur la crise économique et financière mondiale, avant de s'entretenir  le 5 avril avec le président américain Barack Obama à Prague.

Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman, explique à FRANCE 24 que la mise en minorité du Premier ministre tchèque "affaiblit la possibilité de voir ce pays ratifier le traité de Lisbonne et met en évidence un problème de leadership à la tête de l’Union provoqué par le manque d’ambition européenne des Tchèques".

Topolanek en faveur d’élections anticipées

Conformément à la Constitution, Topolanek expédiera les affaires courantes à la tête du gouvernement jusqu'à ce que le chef de l'Etat nomme son successeur ou jusqu'à la tenue de nouvelles élections législatives. Cette dernière hypothèse représente la meilleure solution selon Topolanek. "Je préfère la rapidité, ce qui signifie pour moi des élections anticipées dans un bref délai", a-t-il déclaré. Toutefois, cette solution est difficilement réalisable au plan constitutionnel et les observateurs parient plutôt sur un blocage prolongé.

Le président Klaus, accusé par Topolanek d’être à l’origine de sa chute, doit mener des consultations sur la formation du prochain cabinet vendredi avec les dirigeants sociaux-démocrates (CSSD) et démocrates-chrétiens (KDU-CSL).

Première publication : 26/03/2009

COMMENTAIRE(S)