Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

EUROPE

Un homme inculpé du meurtre des deux soldats britanniques

Dernière modification : 27/03/2009

Issu de la mouvance républicaine qui conteste le partage du pouvoir entre le Sinn Féin et les protestants unionistes pro-Britanniques, Colin Duffy a été inculpé pour le meurtre de deux soldats britanniques en Irlande du Nord, le 7 mars.

AFP - Un homme de 41 ans a été inculpé du meurtre, le 7 mars, de deux soldats britanniques devant leur caserne en Irlande du Nord, a annoncé jeudi soir la police de Belfast.
  
"Un homme de 41 ans a été inculpé ce (jeudi) soir de (...) deux meurtres, de cinq tentatives de meurtre et de possession d'arme à feu et de munitions avec l'intention d'attenter à la vie", a déclaré une porte-parole de la police.
  
Ces inculpations sont liées à l'assassinat de deux soldats britanniques, abattus le 7 mars devant leur caserne de Masserene, au nord-ouest de Belfast. L'attentat avait également fait plusieurs blessés.
  
Selon l'agence de presse britannique Press Association (PA), l'inculpé est Colin Duffy, une figure de la mouvance républicaine qui a pris ses distances avec le Sinn Fein, principal parti politique républicain, depuis que ce dernier a accepté de partager le pouvoir en Irlande du Nord avec les protestants unionistes pro-Britanniques.
  
L'homme devrait être déféré devant un tribunal vendredi, selon la police.
  
Le meurtre des deux soldats avait été revendiqué par l'IRA-Véritable, un groupuscule dissident de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) ayant fait scission en 1997 et qui s'oppose au processus de paix ayant abouti au partage du pouvoir dans la province sous domination britannique.
  
L'assassinat avait été suivi, 48 heures plus tard, du meurtre d'un agent de police, Stephen Caroll, revendiqué par un autre groupuscule républicain opposé au processus de paix, l'IRA-Continuité, et pour lequel trois personnes ont été inculpées.
  
Ces attentats, les premiers à viser des membres des forces de sécurité depuis plus de dix ans, avaient suscité des inquiétudes sur une reprise du conflit en Irlande du Nord, qui a pris fin en 1998, après une trentaine d'années de violences, avec un accord de partage du pouvoir entre les ennemis d'hier, républicains catholiques et unionistes protestants.
  
Colin Duffy avait été arrêté le 14 mars puis relâché mercredi - en même temps que cinq autres personnes arrêtées en lien avec les trois assassinats - après avoir avoir contesté avec succès la prolongation de sa détention provisoire devant un tribunal. Il a été immédiatement arrêté de nouveau.
  
Sa première arrestation avait déclenché des heurts entre des jeunes et la police, qui avait essuyé des jets de cocktail molotov près du domicile de Duffy, au sud-ouest de Belfast.
  
Duffy s'était fait connaître après avoir été acquitté dans les années 90 du meurtre, revendiqué par l'IRA, d'un soldat britannique, lorsqu'il était apparu qu'un des témoins-clés était un paramilitaire unioniste pro-britannique.
  
Il avait été à nouveau arrêté après le meurtre en 1997, de nouveau revendiqué par l'IRA, de deux policiers, mais l'enquête contre lui n'avait pas abouti.
  

Première publication : 27/03/2009

COMMENTAIRE(S)