Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Amériques

"Nous vous vaincrons", lance Obama à Al-Qaïda

Vidéo par Benoît PERROCHAIS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2009

Barack Obama a dévoilé la stratégie américaine en Afghanistan et au Pakistan. "Nous vous vaincrons", a-t-il lancé à Al-Qaïda, avant d'ajouter que Washington débloquera, jusqu'en 2014, 1,5 milliard de dollars par an au Pakistan.

Le président américain Barack Obama a affiché sa détermination à vaincre Al-Qaïda, lors de la présentation ce vendredi de la nouvelle stratégie américaine en Afghanistan et au Pakistan. "Nous vous vaincrons",  a-t-il lancé à l’organisation terroriste, qu’il a qualifié de "cancer qui risque de tuer le Pakistan de l'intérieur".

Jugeant que la situation sur le terrain devient "de plus en plus dangereuse", il a annoncé une augmentation de l'engagement militaire et civil en Afghanistan ainsi qu’une hausse de l'aide économique au Pakistan.

Près de 4 000 soldats américains supplémentaires vont ainsi rejoindre les 38 000 GIs déjà présents en Afghanistan, tandis qu’Islamabad va bénéficier d’une aide d’1,5 milliard de dollars par an sur cinq ans.

 

Approche régionale du problème afghan

En échange, le président américain a exhorté les autorités pakistanaises à "éliminer Al-Qaïda et tous les extrémistes violents qui se trouvent à l'intérieur de ses frontières". Il souhaite que désormais l’armée pakistanaise agisse "d'une manière ou d'une autre" quand les services de renseignements américains disposent d’informations concernant des bases d’Al-Qaïda sur son territoire.

Barack Obama a prévenu que l’organisation terroriste est toujours opérationnelle et qu’elle prépare activement des attentats contre les Etats-Unis "depuis ses refuges au Pakistan".

L’annonce de la nouvelle stratégie américaine a été aussitôt saluée par Kaboul, qui a également tenu à souligner que la menace Al-Qaïda émane bien du Pakistan.

Le président américain a par ailleurs insisté sur l'importance d'une approche régionale du problème afghan. Il a proposé la création d'un groupe de contact sur l'Afghanistan incluant l'Iran, la Russie, la Chine et l'Inde, ainsi que les membres de l'Otan, qui ont tous, selon lui, "un intérêt dans la promesse d'une paix durable, la sécurité et le développement".
 

Première publication : 27/03/2009

COMMENTAIRE(S)