Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

Le cognac, la liqueur des dieux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jihadi John", le bourreau britannique de l'EI, démasqué

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Aux origines de Boko Haram

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : Assad est-il de nouveau "fréquentable" ?

En savoir plus

DÉBAT

Climat : l'ambition française est-elle à la hauteur des défis ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les États-Unis consacrent la neutralité du Net

En savoir plus

POLITIQUE

"Le monde rural est le reflet de nos échecs politiques"

En savoir plus

FRANCE

Nouveau tollé après les propos d'un évêque sur le préservatif

Vidéo par FRANCE 3

Dernière modification : 01/04/2009

L'évêque d'Orléans a déclaré que le préservatif n'était pas fiable pour se protéger contre le sida. L'Agence nationale de recherche sur le sida (Anrs) a aussitôt tenu à souligner que ces propos étaient tout simplement "faux".

AFP - La "dernière grande idée" de l’Eglise catholique pour lutter contre le sida qui est d'indiquer sur les boîtes de préservatifs la mention "fiabilité incomplète" est une "position irresponsable", a estimé vendredi Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida (ELCS).

Après que le pape ait affirmé la semaine dernière que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida avec la distribution de préservatifs" et qu'"au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème", l'évêque d'Orléans Mgr André Fort, "enfonce le clou en dévoilant sa nouvelle idée pour s’engager dans ce combat pour la vie: mettre sur les boîtes de préservatifs : +fiabilité incomplète+ comme on met sur les paquets de cigarettes +danger+", relève-t-il.

 



Faut-il rappeler à Mgr Fort cette "évidence qu’on croyait partagée par tous: le tabagisme tue, le préservatif protège?", écrit M. Romero dans un communiqué.

Le président d’ELCS "rappelle que la sécurité des préservatifs est assurée par la norme NF" et réaffirme qu'"actuellement, malgré les progrès incessants de la recherche, le préservatif reste le seul vaccin disponible!".



"Les deux millions de personnes tuées chaque année (ndlr: dans le monde) par ce virus méritent sans doute plus de respect de la part de l’Eglise désormais complètement autiste", lance-t-il encore.
 

Première publication : 27/03/2009

COMMENTAIRE(S)