Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tokyo en état d'alerte avant le tir de missile nord-coréen

©

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 27/03/2009

Alors que les États-Unis doivent rencontrer, ce vendredi, des représentants de la Corée du Sud et du Japon, Tokyo a annoncé qu'il serait prêt à détruire sur toute fusée nord-coréenne menaçant son territoire.

AFP - Le ministre japonais de la Défense a donné l'ordre vendredi à l'armée de se tenir prête à détruire toute fusée nord-coréenne qui menacerait de retomber sur le Japon.

"J'ai donné l'ordre nécessaire après que le conseil de sécurité (du gouvernement) a décidé ce matin de délivrer un ordre de destruction par avance", a déclaré le ministre Yasukazu Hamada, à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre Taro Aso et plusieurs membres importants du gouvernement.

Les Forces d'autodéfense, nom officiel de l'armée dans la Constitution pacifiste du Japon, sont donc désormais en alerte pour détruire tout objet volant nord-coréen ou débris de fusée qui menaceraient de retomber sur l'archipel.

La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait mettre en orbite un "satellite de télécommunications" entre le 4 et le 8 avril, à l'aide d'un lanceur dont le premier étage devrait s'abimer en mer du Japon, non loin de la préfecture d'Akita (nord du Japon), et le deuxième dans l'océan Pacifique, entre le Japon et Hawaï.

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud soupçonnent le régime nord-coréen de vouloir en fait procéder à un essai de missile à longue portée, Taopodong-2.

Toutefois, le gouvernement japonais n'a pas envisagé de détruire la fusée si elle ne faisait que survoler l'archipel, mais uniquement si elle risquait de se diriger vers le Japon à la suite d'un incident ou d'une erreur de trajectoire.

"Nous ne pensons pas qu'un objet volant va retomber sur notre territoire, sauf accident, et nous espérons que la population va continuer à vivre normalement", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Takeo Kawamura.

"Que ce soit un missile ou un satellite, il est extrêmement désagréable qu'un objet survole le territoire japonais", a relevé le ministre de la Défense, ajoutant: "Nous ferons de notre mieux pour prendre en charge tout objet volant venant de Corée du Nord, afin d'assurer la sécurité du peuple japonais".

Interrogé sur la capacité du Japon à détruire une fusée en vol, M. Hamada a répondu: "Je n'ai aucun doute, nous en sommes capables".

Le Japon s'est doté, avec l'aide des Etats-Unis, d'un bouclier antimissile pour se protéger d'une éventuelle attaque nord-coréenne, qui repose sur un double rideau: des missiles mer-air SM-3 installés à bord de destroyers équipés du système de combat Aegis et des missiles sol-air Patriot.

Immédiatement après l'ordre donné à l'armée, deux destroyers japonais, le Chokai et le Kongo, tous deux équipés du système Aegis, ont quitté le port de Sasebo (sud-ouest) pour se positionner en Mer du Japon, a annoncé l'agence de presse Jiji.

Le Japon, tout comme les Etats-Unis, a demandé expressément à la Corée du Nord de renoncer à ce lancement, soulignant qu'il s'agirait d'une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Première publication : 27/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)