Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hacking de Sony Pictures : la victoire de Pyongyang

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Croissance : l'Insee prévoit une embellie en 2015

En savoir plus

Asie - pacifique

Le président Karzaï en "accord total" avec la stratégie d'Obama

Vidéo par Claire BILLET

Dernière modification : 29/03/2009

Le plan pour l'Afghanistan, présenté vendredi par Barack Obama, correspond "exactement [à] ce qu'attend le peuple afghan", a affirmé le président Hamid Karzaï, qui s'est par ailleurs félicité de l'idée d'associer l'Iran au dossier.

REUTERS - Le président afghan Hamid Karzaï s'est dit samedi "en accord total" avec la nouvelle stratégie des Etats-Unis pour l'Afghanistan, présentée la veille par Barack Obama.

Il a en outre estimé qu'inviter l'Iran à participer à un groupe de contact sur le dossier afghan, comme l'a proposé le président américain, était "une chose positive".

"C'est exactement ce qu'attend le peuple afghan", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Kaboul, à propos des nouveaux plans de Washington.

"Le projet d'inclure l'Iran dans une approche régionale, que les Etats-Unis ont souligné, est une chose positive et nous espérons saisir cette occasion pour le bien de l'Afghanistan", a poursuivi Karzaï.

Obama a proposé vendredi la création d'un groupe de contact sur l'Afghanistan incluant l'Iran, la Russie, la Chine et l'Inde, ainsi que les alliés américains de l'Otan, qui ont tous, selon lui, leur rôle à jouer dans la stabilisation de la région.

Jugeant la situation en Afghanistan "de plus en plus dangereuse", il a insisté sur la priorité accordée à la lutte contre les islamistes d'Al Qaïda et à une approche régionale de la question afghane intégrant le Pakistan voisin.

Le contingent américain, a-t-il annoncé, va en outre mettre l'accent sur la formation de l'armée afghane, appelée à prendre le relais à terme pour permettre le retour des GIs.
 

Première publication : 28/03/2009

COMMENTAIRE(S)