Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Tamir Rice, 12 ans, abattu pour avoir joué avec son pistolet factice"

En savoir plus

SUR LE NET

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Nouvelle affaire d'enlèvement au Mexique : la mère d'une victime témoigne

En savoir plus

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de la francophonie : la langue française a-t-elle encore un avenir ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

Asie - pacifique

Le président Karzaï en "accord total" avec la stratégie d'Obama

Vidéo par Claire BILLET

Dernière modification : 29/03/2009

Le plan pour l'Afghanistan, présenté vendredi par Barack Obama, correspond "exactement [à] ce qu'attend le peuple afghan", a affirmé le président Hamid Karzaï, qui s'est par ailleurs félicité de l'idée d'associer l'Iran au dossier.

REUTERS - Le président afghan Hamid Karzaï s'est dit samedi "en accord total" avec la nouvelle stratégie des Etats-Unis pour l'Afghanistan, présentée la veille par Barack Obama.

Il a en outre estimé qu'inviter l'Iran à participer à un groupe de contact sur le dossier afghan, comme l'a proposé le président américain, était "une chose positive".

"C'est exactement ce qu'attend le peuple afghan", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Kaboul, à propos des nouveaux plans de Washington.

"Le projet d'inclure l'Iran dans une approche régionale, que les Etats-Unis ont souligné, est une chose positive et nous espérons saisir cette occasion pour le bien de l'Afghanistan", a poursuivi Karzaï.

Obama a proposé vendredi la création d'un groupe de contact sur l'Afghanistan incluant l'Iran, la Russie, la Chine et l'Inde, ainsi que les alliés américains de l'Otan, qui ont tous, selon lui, leur rôle à jouer dans la stabilisation de la région.

Jugeant la situation en Afghanistan "de plus en plus dangereuse", il a insisté sur la priorité accordée à la lutte contre les islamistes d'Al Qaïda et à une approche régionale de la question afghane intégrant le Pakistan voisin.

Le contingent américain, a-t-il annoncé, va en outre mettre l'accent sur la formation de l'armée afghane, appelée à prendre le relais à terme pour permettre le retour des GIs.
 

Première publication : 28/03/2009

COMMENTAIRE(S)