Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

EUROPE

Des dizaines de milliers d'Espagnols manifestent contre l'avortement

Vidéo par Adeline PERCEPT

Dernière modification : 29/03/2009

L'Espagne connaît, ce samedi, sa première grande manifestation contre la légalisation de l'avortement souhaitée par le gouvernement. Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues de Madrid à l'appel, notamment, de l'Église.

AFP - Plusieurs dizaines de milliers de manifestants anti-avortement défilaient dimanche à la mi-journée à Madrid pour protester contre un projet du gouvernement socialiste espagnol de libéraliser l'avortement, a constaté un journaliste de l'AFP.
   
La manifestation a démarré vers 12H00 (10H00 GMT) devant le siège du ministère de l'Egalité, à l'origine du projet de réforme de l'avortement, dans la rue Alcala, en plein centre de la capitale et devait aboutir sur la Plaza de Neptuno, près du musée du Prado.
   
Des personnes âgées, des familles avec enfants et poussettes, marchaient dans le calme, beaucoup coiffées de casquettes de couleur rouge "symbole de force et de célébration de la vie", distribuées par les organisateurs, Médecins pour la vie, Provida Madrid et HazteOir ("Fais toi entendre").
   
En tête de cortège, deux grandes pancartes proclamaient: "Il n'existe pas de droit de tuer, il existe un droit de vivre", "Femme oui, avortement non".
   
Il s'agit de la première grande manifestation contre le projet du gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero de rendre l'interruption volontaire de grossesse (IVG) pleinement légale dans un délai limité comme c'est le cas dans la plupart des pays européens.
   
Actuellement, l'avortement n'est autorisé en Espagne qu'en cas de viol dans un délai maximum de 12 semaines de grossesse, de malformations du foetus (22 semaines) ou en cas de "danger pour la santé physique ou psychique de la mère" (sans limitation de temps).
   
Cette dernière disposition est celle invoquée pour une écrasante majorité des interruptions volontaires de grossesse pratiquées en Espagne.
   
Ce projet suscite également l'hostilité de l'église catholique qui a lancé une campagne publicitaire choc suggérant que les animaux en voie de disparition comme les lynx sont mieux protégés que les embryons humains en Espagne.
  

Première publication : 29/03/2009

COMMENTAIRE(S)