Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les soldats du califat ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

EUROPE

Des dizaines de milliers d'Espagnols manifestent contre l'avortement

Vidéo par Adeline PERCEPT

Dernière modification : 29/03/2009

L'Espagne connaît, ce samedi, sa première grande manifestation contre la légalisation de l'avortement souhaitée par le gouvernement. Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues de Madrid à l'appel, notamment, de l'Église.

AFP - Plusieurs dizaines de milliers de manifestants anti-avortement défilaient dimanche à la mi-journée à Madrid pour protester contre un projet du gouvernement socialiste espagnol de libéraliser l'avortement, a constaté un journaliste de l'AFP.
   
La manifestation a démarré vers 12H00 (10H00 GMT) devant le siège du ministère de l'Egalité, à l'origine du projet de réforme de l'avortement, dans la rue Alcala, en plein centre de la capitale et devait aboutir sur la Plaza de Neptuno, près du musée du Prado.
   
Des personnes âgées, des familles avec enfants et poussettes, marchaient dans le calme, beaucoup coiffées de casquettes de couleur rouge "symbole de force et de célébration de la vie", distribuées par les organisateurs, Médecins pour la vie, Provida Madrid et HazteOir ("Fais toi entendre").
   
En tête de cortège, deux grandes pancartes proclamaient: "Il n'existe pas de droit de tuer, il existe un droit de vivre", "Femme oui, avortement non".
   
Il s'agit de la première grande manifestation contre le projet du gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero de rendre l'interruption volontaire de grossesse (IVG) pleinement légale dans un délai limité comme c'est le cas dans la plupart des pays européens.
   
Actuellement, l'avortement n'est autorisé en Espagne qu'en cas de viol dans un délai maximum de 12 semaines de grossesse, de malformations du foetus (22 semaines) ou en cas de "danger pour la santé physique ou psychique de la mère" (sans limitation de temps).
   
Cette dernière disposition est celle invoquée pour une écrasante majorité des interruptions volontaires de grossesse pratiquées en Espagne.
   
Ce projet suscite également l'hostilité de l'église catholique qui a lancé une campagne publicitaire choc suggérant que les animaux en voie de disparition comme les lynx sont mieux protégés que les embryons humains en Espagne.
  

Première publication : 29/03/2009

COMMENTAIRE(S)