Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Amériques

Le président Uribe rejette tout nouveau dialogue avec les FARC

Dernière modification : 29/03/2009

Au lendemain de la mort de cinq militaires dans un champ de mines du nord-ouest du pays, le chef de l'État colombien, Alvaro Uribe, a accusé les rebelles marxistes des FARC "d'affronter les policiers et soldats avec des mines antipersonnel".

AFP - Le président colombien Alvaro Uribe a rejeté samedi tout dialogue avec la guérilla marxiste des Farc, en estimant qu'il ne pouvait discuter avec les auteurs d'attaques contre des civils.
  
"Quel dialogue peut-il y avoir avec ces bandits qui se font remarquer en plaçant des explosifs à proximité des écoles et sur les chemins fréquentés par des enfants?", a déclaré le président lors d'une rencontre à Bogota avec des membres d'un parti de la coalition uribiste.
  
"On dialogue avec la démocratie, on ne dialogue pas avec des terroristes", a encore déclaré, selon la presse colombienne, le chef de l'Etat, en accusant la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) de ne pas aller au combat mais "d'affronter les policiers et soldats avec des mines antipersonnel", au lendemain de la mort de cinq militaires dans un champ de mines, dans le nord-ouest du pays.
  
Depuis une semaine, sans prendre en compte la mort de ces cinq militaires, une quinzaine de soldats et policiers ont péri dans différentes attaques attribuées à la guérilla.
  
Selon les autorités, celle-ci pourrait chercher à commémorer son "mars noir", le mois de 2008 où elle a perdu plusieurs de ses dirigeants historiques, dont son fondateur Manuel Marulanda, emporté à 80 ans par une crise cardiaque, le 26.
  
La guérilla des Farc, fondée en 1964, compterait encore entre 7.000 et 10.000 combattants selon les estimations.
  

Première publication : 29/03/2009

COMMENTAIRE(S)