Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

Amériques

Le président Uribe rejette tout nouveau dialogue avec les FARC

Dernière modification : 29/03/2009

Au lendemain de la mort de cinq militaires dans un champ de mines du nord-ouest du pays, le chef de l'État colombien, Alvaro Uribe, a accusé les rebelles marxistes des FARC "d'affronter les policiers et soldats avec des mines antipersonnel".

AFP - Le président colombien Alvaro Uribe a rejeté samedi tout dialogue avec la guérilla marxiste des Farc, en estimant qu'il ne pouvait discuter avec les auteurs d'attaques contre des civils.
  
"Quel dialogue peut-il y avoir avec ces bandits qui se font remarquer en plaçant des explosifs à proximité des écoles et sur les chemins fréquentés par des enfants?", a déclaré le président lors d'une rencontre à Bogota avec des membres d'un parti de la coalition uribiste.
  
"On dialogue avec la démocratie, on ne dialogue pas avec des terroristes", a encore déclaré, selon la presse colombienne, le chef de l'Etat, en accusant la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) de ne pas aller au combat mais "d'affronter les policiers et soldats avec des mines antipersonnel", au lendemain de la mort de cinq militaires dans un champ de mines, dans le nord-ouest du pays.
  
Depuis une semaine, sans prendre en compte la mort de ces cinq militaires, une quinzaine de soldats et policiers ont péri dans différentes attaques attribuées à la guérilla.
  
Selon les autorités, celle-ci pourrait chercher à commémorer son "mars noir", le mois de 2008 où elle a perdu plusieurs de ses dirigeants historiques, dont son fondateur Manuel Marulanda, emporté à 80 ans par une crise cardiaque, le 26.
  
La guérilla des Farc, fondée en 1964, compterait encore entre 7.000 et 10.000 combattants selon les estimations.
  

Première publication : 29/03/2009

COMMENTAIRE(S)