Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

Sports

Au moins 19 morts dans une bousculade au stade d'Abidjan

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 30/03/2009

Dix-neuf personnes ont trouvé la mort dans une bousculade au stade Houphouët-Boigny d'Abidjan, alors qu'elles assistaient au match de football Côte d'Ivoire-Malawi (5-0), comptant pour les qualifications du Mondial 2010.

AFP - Dix-neuf personnes sont mortes dimanche dans une bousculade au stade Houphouët-Boigny à Abidjan, lors du match de football opposant la Côte d'Ivoire au Malawi en qualification pour le Mondial-2010, a-t-on appris de source médicale.

De nombreux spectateurs en possession de tickets ont forcé un passage pour entrer au stade, selon cette source. La police aurait alors usé de gaz lacrymogènes, provoquant une bousculade suivie de l'effondrement d'un pan de mur, a affirmé la même source.

"Dix-neuf personnes sont mortes et des centaines ont été blessées, dont certaines dans un état grave", a ajouté cette source médicale.

Les premiers soins ont été assurés à l'infirmerie du stade avant l'évacuation de la plupart des blessés, notamment vers le centre hospitalier de Treichville (quartier populaire d'Abidjan) et l'hôpital militaire.

Une "réunion de crise" entre la Fédération ivoirienne de football (FIF) et les ministères de l'Intérieur et du Sport s'est tenue en début de soirée "pour situer les responsabilités" du drame, a indiqué à l'AFP Albert Kakou Anzouan, président de la commission d'organisation des compétitions à la FIF.

Le stade Houphouët-Boigny, d'une capacité de 35.000 places, était bondé pour ce match à l'issue duquel la Côte d'Ivoire s'est imposée 5 à 0.

Première publication : 29/03/2009

COMMENTAIRE(S)