Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival de Cannes : 17 films en sélection officielle

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Émilie Gassin présente son premier album "Curiosity"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Royaume-Uni : des élections décisives pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové : "Les nanoparticules dans l'alimentation, un danger pour les consommateurs"

En savoir plus

Economie

Les marchés européens ouvrent dans le rouge

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 30/03/2009

Les Bourses européennes ont décroché dès l'ouverture, suivant l'exemple des places asiatiques tirées vers le bas notamment par la chute des valeurs bancaires. À Paris, le CAC 40 perd 3,32% et à Francfort, le Dax chute de 3,89%.

La Bourse de Paris évoluait en fort repli lundi dans les premiers échanges, le CAC 40 perdant 3,33%, dans le sillage de Wall Street et Tokyo, plombé notamment par la chute des valeurs bancaires.

A 09H27, l'indice vedette lâchait 94,54 points à 2.746,08 points. Vendredi, il avait cédé 1,78%, victime de prises de bénéfices.

Le marché parisien pâtissait de la baisse de Wall Street vendredi, où le Dow Jones a perdu 1,87% et le Nasdaq 2,63%, ainsi que du fort repli de Tokyo lundi (-4,53%).

Les investisseurs poursuivaient leurs prises de bénéfices, faisant preuve de prudence avant la réunion très attendue jeudi du G20 à Londres et à l'orée d'une semaine qui sera très riche en statistiques économiques.

Toutes les valeurs du CAC 40 étaient dans le rouge, les financières occupant le bas de la cote.

Axa perdait 5,87% à 8,68 euros, BNP Paribas 7,78% à 29,74 euros, Crédit Agricole 9,35% à 8,34 euros et Société Générale 6,24% à 28,27 euros.

Peugeot cédait 6,03% à 14,42 euros, le marché réagissant mal à l'éviction dimanche du président du directoire Christian Streiff.

Dans la foulée Renault lâchait 5,67% à 15,96 euros.

Le secteur était sous pression avant la présentation du plan de soutien à l'automobile aux Etats-Unis par le président Barack Obama.

EADS perdait 6,32% à 8,30 euros. Le patron de l'avionneur européen Airbus Thomas Enders a averti que, "dans les conditions actuelles", son entreprise ne pouvait pas construire les avions de transport de troupes A400M, dont le retard de livraison est déjà estimé à au moins quatre ans.

Les places européennes dans la même configuration

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort perdait 3,89% à 4.040,24 points lundi à 07H22 GMT, et les valeurs bancaires étaient particulièrement attaquées.

La Bourse de Londres a ouvert en nette baisse lundi, l'indice Footsie-100 des principales valeurs cédant 48,33 points, soit 1,24% par rapport à la clôture de vendredi, à 3.850,52 points.

Première publication : 30/03/2009

COMMENTAIRE(S)