Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Ouverture des débats de fond au procès du Khmer rouge "Douch"

©

Vidéo par Cyril PAYEN

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 31/03/2009

Soupçonné d'être l'ex-tortionnaire en chef du régime khmer, le Cambodgien "Douch" a entendu les chefs d'accusation retenus contre lui à l'ouverture des débats de fond du premier procès visant l'ex-dictature communiste de Pol Pot.

La cour spéciale cambodgienne parrainée par les Nations unies est entrée, lundi matin, dans le vif du sujet du procès de Kaing Guek Eav, plus connu sous le nom de "Douch". La première journée a été consacrée à la lecture des chefs d’accusation visant l’ex-chef du centre de rétention S-21 du régime khmer.

Escorté dans le boxe des accusés, "Douch" a salué respectueusement les juges. L’ancien instituteur a répondu poliment aux questions portant sur son identité. Il s’est ensuite vu notifier les chefs d’accusations dont il fait l'objet. Il est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, torture et meurtres avec préméditation. Kaing Guek Eav, âgé de 66 ans, risque la prison à vie pour les 15 000 personnes torturées et exécutées au sein du centre de rétention S-21.

Le seul haut dirigeant à plaider coupable

Kaing Guek Eav est le premier des cinq haut dirigeants des Khmers rouges (1975-1979) a comparaître devant cette cour établie pour juger les crimes commis à l’époque. Cet ancien professeur de mathématiques devenu l’un des tortionnaires les plus emblématiques des Khmers rouges est le seul à plaider coupable. "Son témoignage est essentiel pour corroborer nos connaissances qui sont encore très académiques", explique à FRANCE 24 Beth Van Schaack, professeur associé de droit à l'université de Santa Clara et auteure de "Juger les Khmers rouges".

Mais pour les Cambodgiens, la portée de ce procès est discutable. "Les gens dans la rue, dans leur grande majorité, ne sont pas au courant qu’un procès se déroule", confirme Cyril Payen, envoyé spécial de FRANCE 24 à Phnom Penh.

Les autres ex-Khmers rouges à attendre leur procès sont Khieu Samphan, président du Cambodge entre 1975 et 1979, Nun Chea, bras droit de Pol Pot, Leng Sary, alors Premier ministre, et sa femme Leng Thirith.

 

 

 

 

Première publication : 30/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)