Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Economie

Wall Street dévisse de plus de 3 % à la clôture

©

Dernière modification : 24/10/2009

Affectée par les mauvaises nouvelles en provenance du l'industrie automobile, par la fermeté du président américain à l'égard des constructeurs, et par la chute des valeurs bancaires, la Bourse de New York a terminé en forte baisse, ce lundi.

AFP - La Bourse de New York a terminé en forte baisse lundi, dans un marché déstabilisé par le durcissement de la Maison Blanche sur l'automobile et par un renouveau des interrogations sur les banques: le Dow Jones a perdu 3,27% et le Nasdaq 2,81%

Le Dow Jones Industrial Average a lâché 254,16 points, à 7.522,02 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 43,40 points, à 1.501,80 points, selon des chiffres définitifs de clôture.

L'indice Standard & Poor's 500, a abandonné pour sa part 3,48% (28,41 points), à 787,53 points.

Ce plongeon a sérieusement entamé les gains enregistrés lors du vigoureux redressement des indices des trois précédentes semaines.

"La tourmente autour de General Motors a pris les investisseurs par surprise", a indiqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Les investisseurs n'avaient pas réalisé que "tout n'est pas stabilisé" dans le secteur automobile et que des mesures "dures mais nécessaires vont devoir être prises", a observé Art Hogan, de Jefferies.

Le président Barack Obama a recalé les plans de restructuration élaborés par General Motors (GM) et Chrysler et sommé les deux constructeurs automobiles de présenter des solutions "viables" dans des délais très courts, laissant ouvertement planer la menace d'un dépôt de bilan.

Le titre General Motors a plongé de 25,41%, à 2,70 dollars, le constructeur perdant au passage son PDG, Rick Wagoner, contraint de démissionner.

"Cela soulève toutes sortes de questions sur l'intervention directe de l'Etat. Si cela peut (ou pas) sauver la société et jusqu'où l'Etat fera intrusion dans le système de la libre entreprise. Cela va être un véritable test pour le récent rebond du marché", a estimé Al Goldman, de Wachovia Securities.

Autre source d'inquiétude récurrente, les valeurs financières ont mené la baisse des indices, après une interview du secrétaire au Trésor Timothy Geithner laissant entendre que certaines banques pourraient avoir besoin d'une aide supplémentaire.

Le secteur bancaire a subi en outre le contre-coup des mauvaises nouvelles venues d'Europe. En Allemagne, l'Etat a entamé la nationalisation de la banque de crédit immobilier Hypo Real Estate (HRE).

Bank of America a chuté de 17,85% à 6,69 dollars, Citigroup de 11,83% à 2,31 dollars et JPMorgan Chase de 9,31% à 24,85 dollars.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement du bon à 10 ans a reculé à 2,714% contre 2,761% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,602%, contre 3,618% vendredi.

Première publication : 30/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)