Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

Afrique

L'Arabie saoudite et la Libye reconciliées

Vidéo par Marion GAUDIN , Damien COQUET

Dernière modification : 31/03/2009

Lors de la séance inaugurale du sommet arabe qui se tenait lundi à Doha, le leader libyen Mouammar Kadhafi a tiré un trait sur une querelle qui l'opposait depuis six ans à l'Arabie saoudite et a proposé l'organisation de visites croisées.

AFP - Le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le leader libyen Mouammar Kadhafi, en froid depuis des années, se sont rencontrés lundi à Doha sous l'égide du Qatar, après un sérieux incident ayant marqué la première journée du sommet arabe, a confirmé à l'AFP un haut responsable libyen.

La rencontre, sous le parrainage de l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, révélée peu auparavant de source diplomatique, "a eu lieu", a déclaré M. Ahmad Kadhaf Al-dam (bien Kadhaf Al-dam), un proche du leader libyen.

"Le différend né d'un malentendu est clos, et le leader (libyen) est soucieux que la nation se consacre à affronter les dangers qui la guettent", a-t-il ajouté.

Les résultats de la rencontre "auront un impact positif sur les relations interarabes", a-t-il encore dit.

Il n'a pas donné plus de détails sur la rencontre, organisée pendant une heure autour d'un déjeuner offert par l'émir du Qatar dans son palais.

"Les deux dirigeants ont échangé les invitations" pour des visites dans leurs pays respectifs, a-t-il indiqué.

Il n'a pas écarté, en réponse à une question, que Mouammar Kadhafi fasse une escale à Ryad après le sommet de Doha, qui s'achève mardi.

"Tout est possible", a-t-il dit, affirmant que les relations saoudo-libyennes "seront désormais plus fortes qu'elles ne l'ont été".

On ne disposait toutefois d'aucun commentaire de la part des Saoudiens.

Quelques heures plus tôt, Mouammar Kadhafi avait quitté les travaux du sommet après avoir apostrophé le roi Abdallah.

Les deux hommes sont en froid depuis la publication en juin 2004 d'articles de presse aux Etats-Unis et en Arabie saoudite accusant M. Kadhafi d'avoir ourdi un complot dans le but d'assassiner Abdallah, alors prince héritier du royaume saoudien.

Tripoli avait nié le bien-fondé de ces accusations.

Première publication : 31/03/2009

COMMENTAIRE(S)