Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

Afrique

L'Arabie saoudite et la Libye reconciliées

Vidéo par Marion GAUDIN , Damien COQUET

Dernière modification : 31/03/2009

Lors de la séance inaugurale du sommet arabe qui se tenait lundi à Doha, le leader libyen Mouammar Kadhafi a tiré un trait sur une querelle qui l'opposait depuis six ans à l'Arabie saoudite et a proposé l'organisation de visites croisées.

AFP - Le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le leader libyen Mouammar Kadhafi, en froid depuis des années, se sont rencontrés lundi à Doha sous l'égide du Qatar, après un sérieux incident ayant marqué la première journée du sommet arabe, a confirmé à l'AFP un haut responsable libyen.

La rencontre, sous le parrainage de l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, révélée peu auparavant de source diplomatique, "a eu lieu", a déclaré M. Ahmad Kadhaf Al-dam (bien Kadhaf Al-dam), un proche du leader libyen.

"Le différend né d'un malentendu est clos, et le leader (libyen) est soucieux que la nation se consacre à affronter les dangers qui la guettent", a-t-il ajouté.

Les résultats de la rencontre "auront un impact positif sur les relations interarabes", a-t-il encore dit.

Il n'a pas donné plus de détails sur la rencontre, organisée pendant une heure autour d'un déjeuner offert par l'émir du Qatar dans son palais.

"Les deux dirigeants ont échangé les invitations" pour des visites dans leurs pays respectifs, a-t-il indiqué.

Il n'a pas écarté, en réponse à une question, que Mouammar Kadhafi fasse une escale à Ryad après le sommet de Doha, qui s'achève mardi.

"Tout est possible", a-t-il dit, affirmant que les relations saoudo-libyennes "seront désormais plus fortes qu'elles ne l'ont été".

On ne disposait toutefois d'aucun commentaire de la part des Saoudiens.

Quelques heures plus tôt, Mouammar Kadhafi avait quitté les travaux du sommet après avoir apostrophé le roi Abdallah.

Les deux hommes sont en froid depuis la publication en juin 2004 d'articles de presse aux Etats-Unis et en Arabie saoudite accusant M. Kadhafi d'avoir ourdi un complot dans le but d'assassiner Abdallah, alors prince héritier du royaume saoudien.

Tripoli avait nié le bien-fondé de ces accusations.

Première publication : 31/03/2009

COMMENTAIRE(S)