Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

L'Arabie saoudite et la Libye reconciliées

Vidéo par Marion GAUDIN , Damien COQUET

Dernière modification : 31/03/2009

Lors de la séance inaugurale du sommet arabe qui se tenait lundi à Doha, le leader libyen Mouammar Kadhafi a tiré un trait sur une querelle qui l'opposait depuis six ans à l'Arabie saoudite et a proposé l'organisation de visites croisées.

AFP - Le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le leader libyen Mouammar Kadhafi, en froid depuis des années, se sont rencontrés lundi à Doha sous l'égide du Qatar, après un sérieux incident ayant marqué la première journée du sommet arabe, a confirmé à l'AFP un haut responsable libyen.

La rencontre, sous le parrainage de l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, révélée peu auparavant de source diplomatique, "a eu lieu", a déclaré M. Ahmad Kadhaf Al-dam (bien Kadhaf Al-dam), un proche du leader libyen.

"Le différend né d'un malentendu est clos, et le leader (libyen) est soucieux que la nation se consacre à affronter les dangers qui la guettent", a-t-il ajouté.

Les résultats de la rencontre "auront un impact positif sur les relations interarabes", a-t-il encore dit.

Il n'a pas donné plus de détails sur la rencontre, organisée pendant une heure autour d'un déjeuner offert par l'émir du Qatar dans son palais.

"Les deux dirigeants ont échangé les invitations" pour des visites dans leurs pays respectifs, a-t-il indiqué.

Il n'a pas écarté, en réponse à une question, que Mouammar Kadhafi fasse une escale à Ryad après le sommet de Doha, qui s'achève mardi.

"Tout est possible", a-t-il dit, affirmant que les relations saoudo-libyennes "seront désormais plus fortes qu'elles ne l'ont été".

On ne disposait toutefois d'aucun commentaire de la part des Saoudiens.

Quelques heures plus tôt, Mouammar Kadhafi avait quitté les travaux du sommet après avoir apostrophé le roi Abdallah.

Les deux hommes sont en froid depuis la publication en juin 2004 d'articles de presse aux Etats-Unis et en Arabie saoudite accusant M. Kadhafi d'avoir ourdi un complot dans le but d'assassiner Abdallah, alors prince héritier du royaume saoudien.

Tripoli avait nié le bien-fondé de ces accusations.

Première publication : 31/03/2009

COMMENTAIRE(S)