Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak?

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

EUROPE

Une nouvelle régulation du système financier, priorité de Paris et Berlin

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/04/2009

Le président français, Nicolas Sarkozy, et la chancelière allemande, Angela Merkel, affirment que l'adoption d'une "nouvelle régulation" du système financier international est un objectif "non négociable" du sommet du G20.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont estimé qu’une "nouvelle régulation" du système financier mondial était, pour eux, un "objectif non négociable" du sommet du G20 qui s’ouvre le 2 avril, à Londres.

 

Les paradis fiscaux figurent au premier rang des "lignes rouges" citées par le chef de l'État français. "C’est très clair, il faut une liste (des pays considérés comme des paradis fiscaux, NDLR), a-t-il affirmé. La marge de négociation, c’est de savoir si la liste est publiée tout de suite, ou dans quelques jours."

 

 

Carte des paradis fiscaux dans le monde

 

 

Afin de lutter contre les paradis fiscaux, la France et l’Allemagne souhaitent la publication d’une liste noire des pays qui ne respectent pas les règles de transparence prônées par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en vue de les sanctionner.

 

Mais il sera difficile d'en convaincre les États-Unis, selon Stéphanie Antoine, spécialiste économie de FRANCE 24, envoyée spéciale à Londres. "Washington serait plus favorable à une voie plus douce, à une sorte de système d’évaluation des différents pays avec une échelle progressive", précise-t-elle.

 

Elle rappelle que "la Chine va, elle, s’opposer à cette liste, car elle risque d’y figurer, en compagnie de Macao et Hong Kong".

 

"Pas de compromis au rabais"

 

"Nous disons que, sans une nouvelle régulation, il n'y aura pas de confiance. Et sans confiance, il n'y aura pas de reprise, c'est un objectif majeur, non négociable", a déclaré Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse conjointe avec Angela Merkel, la chancelière allemande, en marge du sommet du G20.

 

Angela Merkel l’a rejoint sur ce point : "Il est temps de poser les bases de la régulation du 21e siècle. Ce n’est pas une question de caprice", a-t-elle, à son tour, déclaré.

 

Le président français a réitéré ses menaces de quitter le sommet du G20, dans le cas où les mesures prises ne correspondraient pas à ses attentes en matière de régulation du système financier mondial.

 

La chancelière allemande a déclaré que Nicolas Sarkozy ne voulait pas de "compromis au rabais". "Je le soutiens", a-t-elle ajouté. Elle a toutefois estimé que la politique de la chaise vide n'était pas "la meilleure idée".

 

 



Première publication : 01/04/2009

COMMENTAIRE(S)