Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

Sports

La Bolivie humilie l'Argentine 6 à 1 à La Paz

Dernière modification : 05/04/2009

La Bolivie a infligé une raclée à l'Albiceleste (6 -1) à La Paz lors d'un match qualificatif de la zone Amsud pour le Mondial-2010. Une première défaite pour Diego Maradona (photo) depuis sa nomination à la tête de la sélection argentine.

AFP - L'Argentine a été humiliée par la Bolivie 6 à 1, à La Paz mercredi en altitude, lors de la 12e journée des qualifications de la zone Amsud pour le Mondial-2010, ce qui constitue la première défaite de Diego Maradona à la tête de la sélection.
   
Quatre jours plus tôt, l'Albiceleste avait été encensée par les médias argentins après le large succès acquis aux dépens du Venezuela à Buenos Aires (4-0).
   
Plutôt fair play, ce qui lui a valu les applaudissements des journalistes en conférence de presse, Maradona a félicité son vainqueur, qui "a effectué une grande prestation, en jouant un beau football."
   
Le "Pibe de Oro" s'est refusé à prendre comme excuse l'altitude (3.680 m), qui "n'a pas influé" sur le résultat. "N'importe quelle équipe qui aurait joué contre cette Bolivie aurait souffert comme nous avons souffert", a-t-il ajouté.
   
Sur un plan comptable, l'Argentine conserve provisoirement la deuxième place du classement, en attendant les résultats du Chili contre l'Uruguay et du Brésil contre le Pérou.
   
La Bolivie, elle, reste avant-dernière (12 pts) mais s'est offert une victoire de prestige. Le grand artisan en fut Joaquin Botero, auteur d'un triplé (34e sur penalty, 54e et 66e) après l'ouverture du score de l'attaquant du Shaktar Donetsk Martins (12e).
   

Triplé de Botero
   
L'égalisation du joueur du FC Porto Luis Gonzalez à la 25e minute, d'un tir des 25 mètres sur lequel le gardien bolivien n'était pas irréprochable, était illusoire.
   
Car Botero, attaquant des Mexicains de Correcaminos, redonnait l'avantage à la Bolivie sur penalty (34e), avant de centrer pour Rosa, un Brésilien naturalisé, qui enfonçait le clou juste avant la mi-temps de la tête (45e).
   
Les jambes et le souffle coupés par l'altitude, les hommes de Maradona n'allaient jamais s'en remettre, encaissant même un quatrième but neuf minutes après le retour des vestiaires par Botero (54e).
   
La Bolivie profitait ensuite de l'exclusion directe de l'Argentin Di Maria à la 63e minute, six minutes après son entrée, pour donner à la victoire des allures de fessée avec le triplé de Botero (66e) et un dernier but de Torrico (87e).
   
L'Albiceleste devra se ressaisir face à la Colombie à domicile lors de la prochaine journée, disputée les 6 et 7 juin, tandis que la Bolivie accueillera le Venezuela, dernière victime de l'Argentine.
 

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)