Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

Economie

Le G20 se délocalise sur la Toile

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 02/04/2009

Dans cette édition: les internautes se mobilisent pour suivre le sommet du G20; la Toile organise la contestation à la veille du sommet de l'Otan; pour le jour des orphelins en Égypte, Google lance un concours pour décider du logo de sa page.

SOMMET DU G20

Coup d’envoi du G20 à Londres. Objectif pour les dirigeants des nations membres : trouver une solution à la plus grave crise économique mondiale depuis les années 30. Un sommet suivi de près par les internautes du monde entier.

 

Le site officiel du G20 propose un suivi des discussions via une webTV. Des vidéos des réunions menées depuis mars sont également disponibles, comme celle de ces responsables politiques britanniques et thaïlandais sur la crise en Asie.


Mais la blogosphère peut aussi participer aux débats. 50 blogueurs de 22 pays ont été invités par l’ONG OXFAM, accompagnée de nombreuses autres associations, pour commenter le sommet sur la plateforme G20 voice. Une discussion sur la crise à suivre en direct sur Twitter.



Enfin les internautes peuvent s’inscrire sur le site We20, qui organise régulièrement des débats tournants de 20 participants. Dans cette vidéo, chacun explique ce qu’il ferait s’il organisait son propre sommet du G20 comme inviter plus de femmes, ou encore privilégier l’économie verte.

 

 


MOBILISATION ANTI-OTAN


À la veille du sommet de l’OTAN qui se tiendra vendredi et samedi à Strasbourg, la contestation s’organise sur la toile.

Les vidéos appelant à la mobilisation se sont multipliées ces derniers jours sur les sites de partage. Objectif : mobiliser un maximum de personnes pour manifester contre l’OTAN à l’occasion du 60e anniversaire de l’organisation.
 

Côté pratique, le blog de la coordination anti-OTAN de Strasbourg rassemble toutes les informations dont les manifestants auront besoin. Trajet des manifestations ou zones de sécurité, tout est y est détaillé.
 

D’autres sites mettent à disposition des internautes engagés le déroulé des événements du contre sommet. Au programme, conférences-débats ou encore ateliers de désobéissance civile.
 

Ce sommet parallèle aura lieu dans le village alternatif, qui possède d’ailleurs son propre blog et y décrit les préparatifs.

Enfin des guides en tout genre à destination des activistes circulent sur la toile. Celui-ci indique comment réagir en cas d’arrestation tandis que ce guide de la croix Noire donne des conseils de premiers secours.

 


ÉGYPTE : GOOGLE ET LES ORPHELINS

A la veille du jour des orphelins en Égypte le 3 avril, Google a lancé un concours auprès des enfants pour décider du logo de sa page ce jour-là. Une première au Moyen-Orient. Plus de 160 orphelins égyptiens ont participé en envoyant un dessin. Le gagnant verra son oeuvre orner la page d’accueil égyptienne de Google vendredi.

 


MAÎTRISE EN MEDIAS SOCIAUX

L’université de Birmingham, en Angleterre, vient de créer un master en médias sociaux. Un cursus d’un an qui permettra aux étudiants d’apprendre à démarrer un blog, diffuser des podcasts, ou encore utiliser les réseaux sociaux tels que Facebook à des fins de communication ou de marketing.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)