Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

Asie - pacifique

Pékin se félicite du réchauffement des relations avec Paris

Vidéo par Pauline PACCARD

Dernière modification : 02/04/2009

Au lendemain de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy en marge du G20 à Londres, le président chinois Hu Jintao salue le nouveau départ des relations franco-chinoises, qui s'étaient détériorées l'an dernier en raison de la situation au Tibet.

REUTERS - Le président chinois Hu Jintao a salué mercredi un nouveau départ dans les relations entre Pékin et Paris à l'occasion de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy à Londres en marge du G20, rapporte l'agence officielle Chine nouvelle.

 

"Notre rencontre d'aujourd'hui marque un nouveau point de départ pour les relations bilatérales et je souhaite que les deux parties travaillent ensemble à ouvrir un nouveau chapître des relations sino-françaises", a déclaré Hu Jintao, cité par Chine nouvelle.

 

La France et la Chine avaient expliqué, en annonçant cette entrevue au plus haut niveau, qu'elles étaient convenues de renforcer leurs liens détériorés l'an passé en raison de la situation au Tibet.

 


Lors de cette rencontre, écrit Chine nouvelle, le président chinois a souligné que les deux dirigeants s'étaient accordés sur la prise en compte de leurs différences culturelles et sociales et sur le traitement des affaires "sensibles selon des principes de respect mutuel, d'égalité et non-ingérence dans les affaires intérieures".

 

 

La Chine avait vivement critiqué la rencontre, en décembre dernier à Gdansk (Pologne) de Nicolas Sarkozy avec le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil, que Pékin accuse de mener campagne pour l'indépendance de la province hymalayenne.

 

Selon l'agence officielle chinoise, Hu Jintao a salué mercredi "l'adhésion" de la France à la politique chinoise dans ce dossier et a souhaité que les deux pays intensifient leurs échanges à haut niveau et leur coopération "dans divers secteurs".

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)