Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang promet des représailles si sa fusée est interceptée

Vidéo par Louise DUPONT

Dernière modification : 02/04/2009

La Corée du Nord, qui s'apprête à lancer un "satellite de télécommunications", a déclaré qu'elle ripostera si sa fusée est interceptée. Les États-Unis et plusieurs pays d'Asie soupçonnent un tir expérimental de missile longue portée.

AFP - L'armée nord-coréenne prévoit des représailles en cas d'interception de la fusée qu'elle prévoit de lancer dans les prochains jours, a prévenu l'agence officielle du régime communiste, KCNA.
   
La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait mettre en orbite entre le 4 et le 8 avril un "satellite de télécommunications" devant survoler le nord de l'archipel japonais. Elle a invoqué son droit "inaliénable" à développer un programme spatial à l'instar de l'Iran qui a placé en orbite son premier satellite début février.
   
Mais les Etats-Unis et leurs alliés asiatiques soupçonnent que ce lancement pourrait masquer un tir expérimental de missile longue portée Taepodong-2, théoriquement capable de frapper un territoire américain comme l'Alaska.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)