Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Éthiopie : Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : le choix de la raison ? (Partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang promet des représailles si sa fusée est interceptée

Vidéo par Louise DUPONT

Dernière modification : 02/04/2009

La Corée du Nord, qui s'apprête à lancer un "satellite de télécommunications", a déclaré qu'elle ripostera si sa fusée est interceptée. Les États-Unis et plusieurs pays d'Asie soupçonnent un tir expérimental de missile longue portée.

AFP - L'armée nord-coréenne prévoit des représailles en cas d'interception de la fusée qu'elle prévoit de lancer dans les prochains jours, a prévenu l'agence officielle du régime communiste, KCNA.
   
La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait mettre en orbite entre le 4 et le 8 avril un "satellite de télécommunications" devant survoler le nord de l'archipel japonais. Elle a invoqué son droit "inaliénable" à développer un programme spatial à l'instar de l'Iran qui a placé en orbite son premier satellite début février.
   
Mais les Etats-Unis et leurs alliés asiatiques soupçonnent que ce lancement pourrait masquer un tir expérimental de missile longue portée Taepodong-2, théoriquement capable de frapper un territoire américain comme l'Alaska.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)