Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Thomas Dutronc chante la bonne humeur dans "Éternels jusqu'à demain"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gros plan sur la RD Congo (partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gros plan sur la RD Congo (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Bodrum, porte d'entrée clandestine vers l’Union européenne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Grecs, entre colère et épuisement"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tchad : 11 morts lors d'une opération de police contre Boko Haram

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Pierre Nkurunziza à bicyclette

En savoir plus

DÉBAT

Élections au Burundi : un scrutin controversé

En savoir plus

DÉBAT

La lutte antiterroriste, une "guerre de civilisations" ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang promet des représailles si sa fusée est interceptée

Vidéo par Louise DUPONT

Dernière modification : 02/04/2009

La Corée du Nord, qui s'apprête à lancer un "satellite de télécommunications", a déclaré qu'elle ripostera si sa fusée est interceptée. Les États-Unis et plusieurs pays d'Asie soupçonnent un tir expérimental de missile longue portée.

AFP - L'armée nord-coréenne prévoit des représailles en cas d'interception de la fusée qu'elle prévoit de lancer dans les prochains jours, a prévenu l'agence officielle du régime communiste, KCNA.
   
La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait mettre en orbite entre le 4 et le 8 avril un "satellite de télécommunications" devant survoler le nord de l'archipel japonais. Elle a invoqué son droit "inaliénable" à développer un programme spatial à l'instar de l'Iran qui a placé en orbite son premier satellite début février.
   
Mais les Etats-Unis et leurs alliés asiatiques soupçonnent que ce lancement pourrait masquer un tir expérimental de missile longue portée Taepodong-2, théoriquement capable de frapper un territoire américain comme l'Alaska.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)