Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang promet des représailles si sa fusée est interceptée

Vidéo par Louise DUPONT

Dernière modification : 02/04/2009

La Corée du Nord, qui s'apprête à lancer un "satellite de télécommunications", a déclaré qu'elle ripostera si sa fusée est interceptée. Les États-Unis et plusieurs pays d'Asie soupçonnent un tir expérimental de missile longue portée.

AFP - L'armée nord-coréenne prévoit des représailles en cas d'interception de la fusée qu'elle prévoit de lancer dans les prochains jours, a prévenu l'agence officielle du régime communiste, KCNA.
   
La Corée du Nord a annoncé qu'elle allait mettre en orbite entre le 4 et le 8 avril un "satellite de télécommunications" devant survoler le nord de l'archipel japonais. Elle a invoqué son droit "inaliénable" à développer un programme spatial à l'instar de l'Iran qui a placé en orbite son premier satellite début février.
   
Mais les Etats-Unis et leurs alliés asiatiques soupçonnent que ce lancement pourrait masquer un tir expérimental de missile longue portée Taepodong-2, théoriquement capable de frapper un territoire américain comme l'Alaska.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)