Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Amériques

Washington expulse le criminel nazi présumé John Demjanjuk

Dernière modification : 01/12/2009

Soupçonné d'être un des derniers grands criminels de guerre nazis encore en vie, l'ex-auxiliaire du camp d'extermination de Sobibor (Pologne) devra quitter les États-Unis pour rejoindre l'Allemagne, où il pourrait être jugé à 89 ans.

AFP - L'ex-auxiliaire ukrainien de camp d'extermination nazi John Demjanjuk, recherché par la justice allemande pour sa participation présumée à l'extermination de 29.000 juifs, expulsé des Etats-Unis doit arriver à Munich (sud) lundi, a annoncé jeudi son avocat.

Les Etats-Unis ont comme ils l'avaient annoncé expulsé John Demjanjuk, ex-auxiliaire du camp de Sobibor notamment, qui aura 89 ans vendredi et figure sur la liste des criminels nazis les plus importants encore en vie établie par le centre Simon Wiesenthal.

Il doit quitter sa ville de résidence de Cleveland (Ohio, centre) dimanche pour rejoindre Munich via New York à bord d'un avion de ligne en compagnie d'un médecin, d'un aide-soignant et d'un policier, a expliqué à l'AFP Me Günther Maull.

L'avocat confirmait ainsi une information du quotidien munichois Abendzeitung. Le parquet de Munich n'a pas voulu la confirmer.

Il sera accueilli par un juge qui lui signifiera le contenu du mandat d'arrêt lancé le 11 mars dernier contre lui par le parquet de Munich.

Selon son état de santé, il sera ensuite soit transféré en prison, soit dans un hôpital pénitencier de la ville. Selon sa famille et son avocat, l'homme souffrirait d'une forme de leucémie.

Déchu de sa nationalité américaine depuis 2002, Demjanjuk est accusé par la justice allemande "d'avoir été gardien dans le camp d'extermination de Sobibor, aujourd'hui en Pologne, du 27 mars 1943 à fin septembre 1943 et d'y avoir aidé à l'assassinat d'au moins 29.000 juifs".

Extradé vers Israël en 1986, il a été condamné à mort par la justice israélienne avant d'être finalement acquitté par la Cour suprême du pays deux ans plus tard car il subsistait un doute sur son identité.

En décembre 2008 la plus haute autorité judiciaire allemande a estimé qu'un tribunal régional de Munich était compétent pour le juger, au motif que M. Demjanjuk a vécu en Allemagne, près de la capitale bavaroise, en 1952.

Depuis plusieurs années, les Etats-Unis cherchaient à extrader M. Demjanjuk qui y vivait depuis 1954 avec sa famille, mais aucun Etat, pas même son pays d'origine, l'Ukraine, ne souhaitait l'accueillir.

Né en Ukraine le 3 avril 1920, John (Yvan) Demjanjuk aurait servi, après sa capture par les nazis parce que membre de l'Armée rouge au printemps 1942, d'auxiliaire dans les camps de Treblinka, Sobibor et Majdanek en Pologne et celui de Flossenburg en Bavière. Demjanjuk a toujours assuré avoir été forcé à travailler pour les nazis.

Première publication : 02/04/2009

COMMENTAIRE(S)