Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Vidéo : hommage au dernier tirailleur sénégalais de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : Adidas remporte la Coupe, Nike le soulier d'or

    En savoir plus

  • L'Église anglicane accorde aux femmes le droit de devenir évêque

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Vidéo : À Bamako, on préserve la mémoire des soldats maliens de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Ex-otage des Taliban, le controversé sergent Bergdahl reprend du service

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • Vidéo : le champ de bataille des Dardanelles, un lieu de pèlerinage en Turquie

    En savoir plus

Moyen-Orient

Avigdor Lieberman de nouveau interrogé par la police

©

Dernière modification : 03/04/2009

Interrogé durant sept heures jeudi, Avigdor Lieberman a été une nouvelle fois entendu par la police israélienne, vendredi. Le nouveau ministre des Affaires étrangères est soupçonné d'être impliqué dans une affaire de corruption.

AFP - Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a été interrogé vendredi par la police pour des soupçons de corruption pour la deuxième fois en autant de jours, a indiqué le un porte-parole de la police.

"Lieberman a été interrogé pendant plus de cinq heures par la police pour des soupçons de corruption, de fraude, de blanchiment d'argent et d'abus de confiance", a précisé le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Il sera interrogé de nouveau prochainement, a ajoute le porte-parole.

M. Lieberman, qui a pris mercredi ses fonctions à la tête de la diplomatie israélienne, a déjà été entendu par les enquêteurs de la police des fraudes jeudi.

Selon des médias, M. Lieberman, chef du parti ultranationaliste Israël Beiteinou, aurait reçu de "très importantes sommes d'argent en provenance de l'étranger" pour financer ses campagnes électorales. Ces fonds auraient transité grâce à des sociétés fictives et différents comptes bancaire.

Dans un communiqué de son bureau, M. Lieberman s'est dit jeudi "pressé de mettre fin à cette enquête et à cette affaire qui dure depuis 13 ans".

"Le ministre a coopéré et a répondu aux questions des enquêteurs", a ajouté le communiqué.

L'enquête a été lancée il y a plusieurs années. Mais la police s'était abstenue de convoquer M. Lieberman ces dernières semaines en raison des négociations en cours pour former un gouvernement après les élections du 10 février où son parti est arrivé en troisième position.

Ces législatives anticipées avaient été provoquées par la démission du Premier ministre Ehud Olmert, mis en cause dans des affaires de corruption.

Dès son entrée en fonction, M. Lieberman a provoqué des remous en Israël et à l'étranger en adoptant des positions dures vis-à-vis des Palestiniens et des Syriens.
 

Première publication : 03/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)