Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Plus de 650 000 emplois supprimés durant le mois de mars

Dernière modification : 03/04/2009

L'emploi américain n'en finit plus de subir les effets de la crise. Avec 663 000 emplois en moins, le mois de mars s'inscrit dans la lignée d'un début d'année catastrophique. Résultat, le taux de chômage atteint 8,5 %. Un record depuis 25 ans.

AFP - Les mois se suivent et se ressemblent pour l'emploi aux Etats-Unis: la crise économique a détruit 663.000 postes de travail en mars, faisant bondir le chômage, déjà à son plus haut depuis 25 ans, à 8,5%, selon les chiffres corrigés des variations saisonnières publiés vendredi.
   
La baisse de la main d'oeuvre employée annoncée par le département du Travail est supérieure aux prévisions des analystes, qui tablaient sur 658.000 suppressions d'emplois nettes. La progression du taux de chômage est en revanche conforme à leurs attentes.
   
Le recul de l'emploi en mars suit plusieurs mois déjà catastrophiques: février avait été marqué par 651.000 destructions d'emplois, janvier par 655.000, et décembre s'est avéré être le mois le plus noir depuis 1949, avec 681.000 postes détruits.
   
Selon une formule désormais consacrée, le ministère écrit: "les conditions du marché de l'emploi ont continué de se dégrader en mars".
   
"Depuis le début de la récession en décembre 2007, les pertes d'emplois ont atteint 5,1 millions, dont 3,3 millions au cours des cinq derniers mois", ajoute le ministère.
   
"La chute a affecté un grand nombre de secteurs de l'industrie", et l'emploi a continué de se contracter dans la plupart des catégories du secteur des services", où travaillent 85% de la main d'oeuvre non agricole, indique le ministère.
   
Sinistrée depuis plus de deux ans, l'industrie a encore perdu 305.000 emplois en mars, tandis que 358.000 postes étaient détruits dans le secteur des services.
   
Le chômage est passé de 8,1% en février à 8,5% en mars. C'est son plus haut niveau depuis novembre 1983.
   
Dans ses dernières prévisions publiées en février, la Réserve fédérale (Fed) tablait sur un chômage compris entre 8,5% et 8,8% en 2009, mais au rythme où vont les choses, plusieurs analystes estiment qu'on ne pourra éviter un chômage à deux chiffres en 2010, voire dès cette année.
   
Le nombre des chômeurs aux Etats-Unis atteint désormais 13,2 millions, selon le décompte officiel du ministère. A cela s'ajoutent plus de 5,5 millions de personnes disant vouloir trouver un emploi mais non comptabilisées dans la population active pour diverses raisons.
   
Le nombre de chômeurs de longue durée (27 semaines ou plus) continue d'augmenter pour atteindre désormais 3,2 millions. Près d'un chômeur sur quatre est un chômeur de longue durée, proportion qui n'avait plus été constatée depuis mi-1983, écrit le ministère.
   
Selon le ministère, 9,3 millions de personnes sont contraintes de travailler à temps partiel contre leur gré du fait de la conjoncture économique, soit plus de 4 millions de plus qu'un an plus tôt.
 

Première publication : 03/04/2009

COMMENTAIRE(S)