Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Amériques

Trois policiers tués dans une fusillade à Pittsburgh

Dernière modification : 05/04/2009

Appelés pour un différend domestique, trois policiers ont été tués et deux autres blessés dans la ville de Pittsburgh, en Pennsylvanie, par un homme fortement armé retranché à son domicile. Le forcené a été blessé dans la fusillade.

AFP - Trois policiers ont été tués et deux autres blessés dans une fusillade samedi à Pittsburgh (nord-est) quand un homme fortement armé et retranché dans une maison a ouvert le feu, a indiqué le maire de la ville, Luke Ravenstahl.
   
"Trois policiers aujourd'hui ont payé le sacrifice ultime", a déclaré le maire lors d'une conférence de presse diffusée sur les télévisions américaines.
   
"C'est un jour très triste pour la police de Pittsburgh", a dit le chef de la police de la ville Nathan Harper lors de la conférence de presse.
   
L'auteur des coups de feu, muni d'un fusil d'assaut AK-47, d'une carabine 22 long rifle et d'une arme de poing, a lui-même été blessé dans la fusillade.
   
Il s'est rendu à la police après des négociations.
   
La police a dit qu'elle enquêtait samedi sur la famille du forcené, déjà à l'origine de "problèmes" dans le voisinage par le passé, a dit M. Harper.
   
Le premier policier à se rendre au domicile du tueur a frappé à la porte "et dès qu'il a franchi le palier, il a été accueilli par des coups de feu, le blessant mortellement". "Le deuxième policier a été mortellement blessé à la tête", a ajouté M. Harper.
   
Les policiers s'étaient rendus sur place après un appel concernant un "différend domestique", a indiqué M. Harper.
   
Le dernier policier tué, qui rentrait chez lui, a entendu l'appel à la radio et a décidé d'aller porter secours à ses collègues avant d'être lui aussi mortellement touché, selon le chef des policiers.
   
Selon M. Harper, l'homme âgé de 23 ans a tiré plusieurs dizaines de coups de feu en direction des policiers y compris les membres d'une unité d'intervention spéciale de la police arrivée sur place après les autres policiers.
   
Ce drame intervient après une autre fusillade à Binghamton dans l'Etat de New-York (nord-est) où un homme a tué 13 personnes dans un centre d'aide aux immigrés avant de retourner l'arme contre lui.
 

Première publication : 05/04/2009

COMMENTAIRE(S)