Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama en visite à Ankara, "allié déterminant"

©

Vidéo par Sonia DRIDI

Dernière modification : 06/04/2009

Barack Obama effectue une visite de deux jours en Turquie, plus grand pays musulman membre de l'Otan qu'il a inclus dans sa tournée européenne. Le président américain s'est prononcé en faveur d'une entrée d'Ankara dans l'Union européenne.

AFP -Le président américain Barack Obama effectue lundi et mardi une visite en Turquie, "allié déterminant" des Etats-Unis, et plus grand pays musulman membre de l'Otan, qu'il a inclus dans sa tournée européenne.

Arrivé dimanche soir dans la capitale turque, M. Obama s'entretiendra à Ankara avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan --dont le parti est issu de la mouvance islamiste-- et prononcera un discours devant le parlement.

Mardi à Istanbul, il rencontrera des dirigeants religieux, puis des étudiants, et visitera plusieurs mosquées.

"Le président va réaffirmer son sentiment que la Turquie est un allié déterminant, et constitue une partie importante de l'Europe. Il a voulu se rendre en Turquie parce qu'il pense qu'il faut prendre des mesures pour relancer les relations entre les deux pays, distendues ces dernières années", a déclaré dimanche soir un responsable américain membre de la délégation.

"Le président s'entretiendra du progrès des réformes démocratiques en Turquie, et réaffirmera le soutien américain à la demande de la Turquie d'entrer dans l'Union européenne", a-t-il ajouté.

Selon le même haut responsable, la menace terroriste, la guerre en Afghanistan, les relations avec l'Iran, et le Proche-Orient sont aussi à l'agenda.

La Turquie occupe une position stratégique entre Europe, Proche-Orient et Caucase. Alliée d'Israël, elle partage des frontières avec l'Irak et l'Iran.

M. Obama vient de réclamer de ses alliés l'envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan, où la Turquie dispose de 900 hommes. Mais Ankara n'entend pas pour l'instant augmenter ses effectifs.

Première publication : 06/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)