Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

Economie

Chakib Khelil affirme que l'Opep applique le système des quotas

Dernière modification : 06/04/2009

Le ministre algérien de l'Énergie, Chakib Khelil, a estimé que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) appliquaient "d'une manière satisfaisante" les quotas de production de pétrole.

AFP - Les quotas de production de pétrole sont respectés "d'une manière satisfaisante" par les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a affirmé dimanche le ministre algérien de l'Energie, Chakib Khelil.
  
"Le respect des quotas a permis de stabiliser le prix du brut sur le marché international", a indiqué M. Khelil lors d'une conférence de presse à Biskra dans le sud-est de l'Algérie, cité par l'APS.
  
Il a estimé "difficile" dans "la conjoncture actuelle une augmentation du prix du baril de pétrole en raison du recul de la demande mondiale". Mais le maintien du système actuel des quotas "pourrait amener à un retour vers un prix entre 50 et 55 dollars le baril", a-t-il ajouté.
  
"Nous ne pouvons pas ignorer l'existence d'une crise financière mondiale  dangereuse qui s'est répercutée (négativement) sur la demande de pétrole aussi bien aux Etats-Unis, qu'en Chine et en Europe", a-t-il dit.
  
Le cartel, qui pompe 40% de l'or noir mondial, avait maintenu le 15 mars son objectif un plafond de production à 24,84 millions de barils par jour (mbj) et fixé sa prochaine réunion au 28 mai.
  
Il entendait laisser ainsi aux responsables des principales économies mondiales le temps de prendre des mesures efficaces contre ce qui est considéré comme la plus grave crise économique depuis les années 1930.
  
Depuis septembre, l'Opep a décidé de retirer du marché un total de 4,2 millions de barils par jour pour enrayer l'effondrement des cours du brut.
  
L'Opep souhaite voir le pétrole remonter à 75 dollars le baril, le prix qu'elle estime satisfaisant pour permettre de continuer à investir dans l'exploration et la production.
  
Les prix du pétrole se sont brutalement effondrés en l'espace de quelques mois. Alors qu'ils frôlaient les 150 dollars en juin, ils sont tombés jusqu'à 32,40 dollars en décembre. Depuis le début de l'année, les cours évoluent entre 40 et 50 dollars.
  

Première publication : 06/04/2009

COMMENTAIRE(S)